Accueil » Univers BD Européenne » News BD européenne » Lucky Luke par Gerra et Achdé, la conférence de presse

Lucky Luke par Gerra et Achdé, la conférence de presse

  Lundi 9 octobre 2006, nous étions convié dans le grand hôtel parisien Le Raphaël, dans le XVIème pour la conférence de presse autour du prochain Lucky Luke.
Pour cette occasion, les auteurs, Laurent Gerra et Achdé étaient là et ont présenté leur deuxième album sur la célèbre série. Avec Laurent Boyer en maître de cérémonie, l’accent a été mis sur l’actualité de l’humoriste qui est assez chargée en cette fin d’année : Lucky Luke le 27 octobre, le DVD du spectacle « Laurent Gerra flingue la télé » le 2 novembre (présentant l’histoire du petit écran à travers des imitations et des sketches) et un tournage prochainement pour une grande soirée consacré à ce dernier, sur M6.
…/…


Pour cette nouvelle aventure, La Corde au Cou, notre cavalier solitaire retrouve les quatre frères Dalton qui sont dans une bien mauvaise posture : ils coûtent trop cher à l’Etat américain et sont donc condamnés à la pendaison. Heureusement pour eux, une loi sortie des oubliettes peut leur sauver la mise, à condition qu’ils trouvent quatre épouses potentielles. C’était sans compter sur Ma Dalton qui a trouvé quatre Indiennes de la tribu des Têtes Plates prêtes à convoler avec eux… pour le meilleur et surtout pour le pire.
Achdé et Gerra ont procédé comme leurs illustres prédécesseurs, Goscinny et Morris, en partant sur une légère base historique puis en brodant le récit autour. Ils ont travaillé en commun sur le scénario, le découpage étant fait en direct. Ils ont cherché à rester dans l’esprit Goscinny qu’ils admirent, en gardant le côté road-movie dans la narration et en éloignant le lecteur dès le départ de ce qu’il aurait pu prévoir. En cours d’histoire, ils ont fait quelques changements de direction en ajoutant de nouveaux éléments. Au final, l’album n’est pas une simple imitation de Lucky Luke, il faudrait plutôt le prendre comme un Lucky Luke next generation, à l’instar d’un Spirou aux auteurs multiples.
Cette conférence nous a permis d’en savoir plus sur leur rapport avec le monde de la BD et notamment l’accueil reçu pour cette reprise et surtout le côté people du scénariste.
Gerra explique ainsi qu’il a plutôt été bien accueilli par les auteurs de BD en salon. Il a commencé par le festival de Bellegarde dans l’Ain, un petit salon très convivial et les autres auteurs lui ont apporté énormément de conseils pour ce métier. Il n’était de toute façon pas en terre inconnue, étant déjà un lecteur de BD averti et connaissant quelques personnes du milieu : Uderzo, Tibet,…

Nous avons demandé aussi à Achdé quel était le retour du lectorat : « Je craignais de ne pas faire un album graphiquement dans la continuité. Très curieusement, je n’ai eu que des retours positifs en salon, Lucky Luke pouvant continuer à vivre. Je souhaite rester dans la veine des auteurs d’origine. Pour cet album, nous sommes restés dans un esprit très Goscinny ». Du côté graphique, il avoue sans difficulté « Les chevaux ont été un véritable challenge pour moi, Morris avait réussi à en faire de vrais personnages de BD d’humour. Il savait donner un caractère humain à ses animaux, j’ai essayé de conserver cet état d’esprit… que l’on retrouve quand Ma Dalton demande à son chat Sweety de seller la mule ». Enfin, concernant son scénariste bien connu du public : « On reste dans le cadre du travail, quand on se voit, je ne lui demande pas d’imitation et lui ne me demande pas de dessin. Je fais abstraction de ce qu’il est. On travaille ensemble tout à fait normalement, ce qui ne nous empêche pas de rigoler de temps en temps ».
Donc, ne ratez pas ce prochain Lucky Luke, dans les bacs le 27 octobre. Nous vous en ferons une chronique plus complète ultérieurement.

Tags : , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*