Accueil » Univers BD Européenne » News BD européenne » Samedi 2 juin, Claude Moliterni a fait revivre l’œuvre d’Hugo Pratt à l’Odyssée

Samedi 2 juin, Claude Moliterni a fait revivre l’œuvre d’Hugo Pratt à l’Odyssée

Entre l’organisation du 1er carrefour de la bd et de l’image d’Aubenas, et une croisière où il anime une série de conférences, Claude Moliterni a tenu à répondre à l’appel de son compère Jean-Baptiste Lanchon avec qui il a lancé naguère le Festival bd de Dreux. Pour évoquer son ami Hugo Pratt, à travers une conférence et une exposition de planches originales qu’il a prêtée à la ville pour deux mois.
Revenant sur les grandes étapes de la vie et de l’œuvre du célèbre créateur de Corto Maltese, mais aussi d’Ernie Pike, de Capitaine Cormoran ou du Jésuite Joe, il a détaillé la naissance d’un véritable mythe. Autodidacte complet, influencé par Milton Caniff, Pratt, inventeur du roman graphique avec la Ballade de la mer salée long de 160 pages (une révolution à l’époque qui bloqua plus d’un éditeur), apparaît comme le promoteur d’une nouvelle bd, au ton adulte et artistiquement ambitieuse. Maître du noir et blanc, il fut aussi un aquarelliste hors pair, et un scénariste à situer dans la lignée de Joseph Conrad.
Claude Moliterni ne s’est pas contenté de retracer les temps forts de l’œuvre, il a également donné une puissante dimension humaine au travers d’éclairages et d’anecdotes très personnels tirés d’une longue amitié : inlassable découvreur de talents, Moliterni a en effet été l’un des tout premiers à repérer, inviter, éditer et promouvoir le génial italien. Le public a ainsi pu découvrir derrière l’auteur un homme sensible, exigeant en amitié, passionné de jazz et d’horoscope, grand voyageur de Venise à l’Ethyopie en passant par l’Argentine, l’Angleterre et la Suisse, où il acheva sa vie en 1995. Avec des airs d’aventurier à la Corto Maltese qui suscite cette conclusion coup de poing « Corto Maltese, c’est Hugo Pratt » …
Plus qu’une intervention magistrale, la conférence de Claude Moliterni montre que le festival bd de Dreux a retrouvé un second souffle en gagnant l’Odyssée après une interruption de deux ans. Et le conférencier a promis de revenir l’an prochain, avec des copains, nouveaux talents et pointures confirmées, tous confondus. Une perspective bien alléchante tant l’on sait que les amis de Claude Moliterni sont nombreux et prestigieux dans le monde de la bd.

Reportage de Joël Dubos

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*