Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » Vilebrequin (Le Gouëfflec, Obion) – KSTR – 10€

Vilebrequin (Le Gouëfflec, Obion) – KSTR – 10€

Parution : 06/2007
Comment un cambrioleur voit son métier ? Comment se perçoit-il face au monde ? « Vilebrequin est une sorte d’Arlequin de la Cambriole ». Il s’immisce chez les gens, fouille et découvre leurs plus profonds secrets si jalousement gardés au sein de coffres-forts. Vilebrequin c’est le dévoileur des âmes. Il se plaît à découvrir ce que les gens s’évertuent à cacher. Et ce qui le transporte par-dessus tout, c’est de déjouer systèmes de sécurité et de découvrir la combinaison qui va ouvrir le coffre. Vilebrequin pense même que les secrets cachés à l’abris de tous qu’il découvre en emporte est comme un soulagement pour les gens car ce qui les pesait tant est enfin dévoilé.
Vilebrequin c’est aussi la quête du cambrioleur pour savoir qui il est et tâcher de comprendre si sa vie de cambrioleur est sa vie ou un prétexte qui cache autre chose. Et sa famille, comment pourrait-elle le comprendre ? Il reste aussi le mystère de l’éponge découverte dans un coffre.
Voilà un bien curieux journal intime que nous livrent Le Gouëfflec et Obion. Humour, introspection, découvertes, action, retournements de situations offrent un sacré cocktail. Ces saynètes généralement découpées en deux pages illustrent cette drôle de vie (et effectivement l’erreur d’impression altère la lecture – cf article – même si on suit aussi bien l’histoire, le travail esthétique créé par les auteurs a subi un vrai dommage). Le noir et blanc (d’ailleurs plus noir que blanc) retranscrit un univers de la nuit aux multiples facettes où les ombres grignotent facilement les touches de lumière. Les personnages quelque peu stylisés sont le reflet de leur caractère.
Vilebrequin est une belle descente au fond de soi-même et le « dénouement » final en surprendra plus d’un.
Anna Sam

8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*