Accueil » Univers BD Européenne » Interview BD européenne » Rencontre avec Tony Sandoval – Dessinateur du collectif Interfaces

Rencontre avec Tony Sandoval – Dessinateur du collectif Interfaces

Pour notre troisième et dernière interview de la semaine, nous sommes allés à la rencontre de Tony Sandoval qui a participé au premier tome du collectif Interfaces. L’auteur mexicain est aussi talentueux que peu loquace, vous allez pouvoir vous en rendre compte rapidement…

Chronique du Tome 1

Retrouvez quelques extraits de l’album en fin d’interview.

Bulle d’Encre : Bonjour Tony ! Vous avez participé au premier volume d’Interfaces, qu’est-ce qui vous a séduit pour participer à ce collectif du label Bao ?
Tony Sandoval : Et bien, ce que je peux dire, c’est que je suis ami avec le responsable éditorial et il m’a invité à participer… J’ai pensé que c’était intéressant de faire quelque chose de différent.

BDE : Votre participation au label se résumera-t-il uniquement à ce collectif ?
TS : Pour le moment oui, mais je continuerais tant que le collectif durera.

BDE : Vous semblez attiré par les histoires avec leur part d’événements tragiques et sombres, est-ce un élément indispensable dans l’écriture de vos scénarios ?
TS : Pas vraiment. Je ne suis pas vraiment attiré par les histoires joyeuses et marrantes mais je ferais toujours des histoires qui véhiculent des sentiments, pas forcement sombres ou tragiques.

BDE : Mis à part pour Vieille Amérique, vous êtes toujours scénariste de vos séries, y a-t-il un scénariste avec qui vous aimeriez travailler ?
TS : Bien sûr, c’est ce que je fais actuellement.

BDE : De même vous avez écrit Gris pour Patricio Betteo, y a-t-il un dessinateur pour lequel vous rêveriez d’écrire un scénario ?
TS : Oui, il y en a plein. Plus particulièrement les plus sombres.

BDE : Le Tome 2 de Nocturno est votre septième ouvrage aux éditions Paquet (sans compter vos participations en tant que coloriste sur New Messiah.com et Le Passeur), vous considérez-vous comme un pilier de la maison d’édition suisse ?
TS : Non, disons juste que je me considère comme un auteur productif… Hé hé hé !!!

BDE : Votre travail en tant que dessinateur de BD est-il reconnu au Mexique ?
TS : Le milieu de la BD est réduit au Mexique, mais je ne pense pas être très connu là-bas.

BDE : Vous utilisez de nombreuses techniques pour réaliser vos planches, dans Nocturno par exemple vous passez d’une technique à une autre. Laquelle préférez-vous utiliser ?
TS : Je les aime toutes, mais en ce moment je suis plus attiré par les techniques traditionnelles comme l’aquarelle et le crayon.

BDE : Pouvez-vous nous parler de vos prochains projets ?
TS : Et bien… J’aimerais faire plus d’albums et aussi peindre mais je n’ai rien de vraiment planifié.

BDE : Merci à vous !!!

Propos recueillis par Mathieu Larno et Nicolas Vadeau

Interview réalisée le 14 mars 2009.

Extraits du Tome 1 d’Interfaces

© Paquet/Sandoval
Toutes les images sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être utilisées sans leur accord.

Tags : , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*