Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » Transformers T1 (Mowry & Ryall, Milne, Perez) – Fusion Comics – 11,95€

Transformers T1 (Mowry & Ryall, Milne, Perez) – Fusion Comics – 11,95€

Parution : 05/2009

Sur la planète Cybertron, les conflits entre robots extraterrestres sont à leur apogée. Deux clans notamment se déchirent : les cruels Decepticons, menés par Megatron, et les pacifiques Autobots, dont le meneur est Optimus Prime. Pour mettre fin à cette guerre, Prime envoie leur source d’énergie, le Allspark, à travers la galaxie. Megatron, en le poursuivant, disparait dans les glaces d’une planète bleue. Rejoint par ses alliés, puis chassés par les compagnons de Prime et les autochtones humains, les Decepticons rejoignent leur base sur Mars. Après la disparition de son chef despotique, Starscream entreprend de rendre leur gloire aux membres de son clan. Il faudra pour cela recréer le Allspark et éliminer les derniers fidèles de Prime sur Cybertron…
Avec cette nouvelle série plus ambitieuse que les comics des années 80 accompagnant les jouets et le dessin animé, l’intention était de faire le lien entre les deux premiers films réalisés par Michael Bay, le deuxième de cette future trilogie sortant sur les écrans demain. Le Règne de Starscream a donc été conçu comme une passerelle en deux volumes (le Tome 2 sort demain également), relatant les éléments manquants qui poseront les bases des suites. Pour leur premier scénario, Chris Mowry et Chris Ryall font preuve d’assez de maitrise du sujet pour raconter une histoire sans trop dévoiler les événements futurs. Comme le récit se déroule avant, pendant et après le premier film, quelques passages en sont repris mais très vite pour ne pas altérer le plaisir de la nouveauté. Là où est le problème, c’est au sujet du dessin d’Alex Milne. Non pas que son trait soit grossier, au contraire, mais il est justement trop compliqué pour ce type de support. Les héros du film sont extrêmement détaillés pour être réalistes, si bien qu’avec tant de robots (les Humains sont quasiment absents, tout se passant sur d’autres planètes), les cases sont trop chargées et parfois incompréhensibles. Ce qui, ajouté à des commentaires off, nuit clairement à l’action et à la lecture. Un dessin plus simple, ou une couleur plus claire, auraient été appréciables.
Alors que cela semblait improbable, les films ont relancé une franchise excitante. La série de comics, qui continuera au-delà de cet arc, devra paradoxalement faire preuve de moins d’ambition pour être aussi une référence.

Arnaud Gueury



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*