Accueil » Univers Manga » Chroniques Manga » Un zoo en hiver (Taniguchi) – Casterman – 14€

Un zoo en hiver (Taniguchi) – Casterman – 14€

Parution : 06/2009

Le jeune Hamaguchi travaille dans une société de textile, dans l’espoir de pouvoir y dessiner les produits en vente. En attendant son heure, il passe tout son temps libre au zoo, à dessiner les animaux, leurs mimiques et autres attitudes. Un ami d’enfance, l’invitant à des cours de dessins de nus et ayant vu ce dont était capable le jeune homme, lui parle alors d’un mangaka à la recherche d’un assistant pour son atelier. Pourquoi ne viendrait-il pas faire ses preuves ?! Hamaguchi, intimidé et pas trop sûr de lui, part alors un week-end à Tôkyô faire ses preuves auprès de Kondo, le célèbre mangaka. Une rencontre qui marquera toute sa vie.
A chaque nouvelle parution, je me demande toujours comment Jirô Taniguchi va pouvoir se renouveler, nous enchanter une fois de plus. Il y parvient avec Un zoo en hiver en nous proposant un récit autobiographique. Mais pas seulement. On découvre bien sûr ses premiers pas d’assistants, ses premières heures de stress et ses nuits de sommeil d’à peine quatre heures. Sa vie dans la capitale, ses nouvelles connaissances, son questionnement face à l’envie de prendre son envol : comment devenir mangaka à part entière ? Mais (roman ou vérité ?) on y découvre aussi son premier amour, qui l’a convaincu de faire son premier vrai manga. On découvre ainsi celle pour qui il dessine, et cette création prend alors une toute nouvelle dimension. Émotions et souvenirs jaillissent alors du récit pour nous ensorceler le temps de notre lecture. Bien plus qu’une simple autobiographie, c’est une ode à l’amour, à l’amour du dessin, à l’amour de son travail que nous offre ici ce « jeune japonais » devenu célèbre et respecté.
Taniguchi, avec ce très beau récit, nous démontre une nouvelle fois qu’il est maître dans son art.

Candice Dhô

8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*