Accueil » L'ASSOCIATION » Espace Générosité » J-13 : Présentation de Denis Falque et Guilhem

J-13 : Présentation de Denis Falque et Guilhem


Denis Falque
Denis Falque est né le 12 juin 1969 à Lyon où il réside toujours. Son arrivée dans le monde de la BD est la concrétisation d’un vieux rêve d’adolescent, inspiré par Hergé, Franquin, Cabanes ou encore Loisel. Malgré cette passion, il opte dans un premier temps pour une carrière d’illustrateur, et entre en 1987 à l’école Emile Cohl, pour trois ans. Son diplôme en poche, il travaille dans une agence de publicité pendant deux ans, où il réalise des illustrations, notamment pour le magazine Astrapi. Son retour à la BD se fait à l’occasion d’un travail de coloriste, quand il rencontre le scénariste Eric Corbeyran. Après avoir découvert ses découpages, il décide de se lancer dans la réalisation d’une BD. Ils proposent donc au Festival d’Angoulême 1993 Graindazur, une série jeunesse qui sera publiée chez Dargaud. Avec Le Fond du Monde, toujours avec Corbeyran, il revient à la plume, qu’il affectionne davantage que le pinceau utilisé pour Graindazur. Son dessin, plus fin, s’adapte ainsi mieux à un public plus âgé. S’inspirant de Prague, il soigne l’architecture des bâtiments, avec un souci du détail visant à équilibrer son graphisme épuré. Il s’est parallèlement lancé avec Didier Convard dans la grande saga du Triangle secret chez Glénat, une série “collective” de dessinateurs qui se partagent les différentes périodes du récit à travers les âges, et dont il assure la majeure partie de l’histoire contemporaine.

Chronique parue sur Bulle d’Encre :
Le Fond du Monde T1

Guilhem
Guilhem est né le 20 avril 1972 à Rodez. Sa vocation de dessinateur, il envisage d’abord de la mettre au service de l’industrie. En 1989, il sort du lycée Monteil de sa ville natale armé d’un baccalauréat en mécanique et dessin industriel, puis il entreprend un BTS en mécanismes et automatismes industriels au lycée Rascol d’Albi. Mais, habité par les héros du journal Tintin depuis son enfance, il préfère s’orienter vers la BD. En 1991, Guilhem débarque à Bruxelles. Il s’y initie d’abord à son futur métier de dessinateur de BD en « schtroumpfant » au Studio Peyo. Parallèlement, il entame une collaboration avec le journal Spirou. Il illustre les pages rédactionnelles de l’hebdomadaire et réalise de courtes BD scénarisées par Salma, Gilson, Mazan et Zidrou. De 1992 à 1994, il y anime la série La Tribu des Epithètes écrite par Gilson. De retour en France, Guilhem inaugure une collaboration de quatre ans avec Le Journal de Mickey et Minnie Mag dont il anime graphiquement les articles et les jeux. Il y met aussi en images la série Entre Nous. Il travaille par ailleurs comme illustrateur de brochures publicitaires et de jeux de société dont le Vocabulon junior pour Larousse. De 1995 à 1997, il dessine pour Télé 7 Jeux, la série Le Lézard ne dort que d’un œil sur des scénarios de Jean-Paul Rouland. En 1998, Guilhem renoue avec les éditions Dupuis. Il y illustre six romans inspirés de la BD Papyrus de Lucien De Gieter et y crée Sélim le Marin avec le scénariste Mazan. Il y fait aussi la connaissance du scénariste Pierre Veys avec qui en 2001 il signe les aventures humoristico-galactiques des Space Mounties (Le Lombard). En 2005, les éditions Dupuis lui proposent de mettre en images le magnifique scénario de Zarla de Jean-Louis Janssens.
Découvrez le blog de Guilhem.

Chroniques parues sur Bulle d’Encre :
Zarla T1
Zarla T2

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*