Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » Batman : The Dark Knight returns (Miller, Janson, Varley) – Panini Comics – 30€

Batman : The Dark Knight returns (Miller, Janson, Varley) – Panini Comics – 30€

Parution : 10/2009
Déjà 10 ans que Bruce Wayne a pris sa retraite de justicier masqué. Vieillissant, hanté par la mort du dernier Robin, il a laissé Gotham vivre sans Batman. Seul dans son manoir avec le fidèle Alfred et l’alcool, son alter-ego réclame toutefois son retour et sa part de violence. Car la ville n’a pas changé, le gang des Mutants terrorise les citoyens tandis qu’Harvey Dent, soigné grâce à Wayne et réhabilité, sort de l’asile d’Arkham. Batman finit par reprendre le dessus. La légende n’en est plus une, il existe vraiment et le voilà de retour ! Applaudi par certains qui saluent son efficacité, comme la jeune Carrie qui va s’improviser nouveau Robin, il sera chassé par les autres, lui reprochant de faire sortir tous les psychopathes et d’en être un lui-même. Si les médias sont partagés, les autorités ne le sont pas. Un nouveau commissaire anti-Batman succède à Gordon, tandis que le Président charge Superman de calmer son vieil ami…
Après Zenda et Delcourt, c’est au tour de Panini de proposer une réédition du fabuleux comics écrit en 1986 par Frank Miller, complétée par une quantité impressionnante de bonus (scénario, croquis, planches originales). Si les années n’ont pas épargné le style de dessin vieillot de Klaus Janson, une plongée dans le récit fait vite oublier la forme pour n’en retenir que le fond. Car cette BD est une œuvre-clé du comics moderne. Miller avait alors déjà relancé DareDevil avec son acolyte et cette nouvelle réussite, plébiscitée par les lecteurs et les critiques, allait relancer le mythe du Chevalier Noir. Sa vision sombre, violente et désespérée du héros a inspiré la majorité des auteurs qui allait lui succéder sur la série, ainsi que le cinéma (Tim Burton sortant son premier film en 1989), le succès lui permettant d’imposer Sin City et 300, deux séries personnelles, quelques années plus tard. A noter qu’une suite fut faite en 2001, The Dark Knight strikes back, un énorme échec critique qui confirmait hélas le déclin d’un auteur écrasé par son propre mythe.
Quatre épisodes qui sont autant de morceaux de bravoure, une œuvre immense qui fait toujours référence.
Arnaud Gueury

8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*