Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » JLA : Légendes (Ostrander & Wein, Byrne, Ziuko & Gafford) – Semic – 13,90€

JLA : Légendes (Ostrander & Wein, Byrne, Ziuko & Gafford) – Semic – 13,90€

Parution : 02/2004
Sur la terrible planète Apokolips, le demi-dieu Darkseid contemple avec satisfaction l’ordre qu’il a su établir par la force sur ses terres et dans la galaxie. Seulement, son âme n’est pas en paix, car la Terre résiste encore à sa toute puissance. Mais le moment est peut-être venu de la débarrasser de ceux qui luttent contre lui, les super-héros. La fin récente de la Crise des Terres Multiples est encore dans tous les esprits et la disparition de certains héros, comme le Flash original, entrainera certainement des dysfonctionnements. Darkseid envoie donc quelques créatures maléfiques qui vont mettre à mal la popularité des héros, à commencer par Captain Marvel qui va en tuer un à son corps défendant. La deuxième étape du plan est l’apparition de Gordon Godfrey, un psy qui va réussir à convaincre les masses de l’inutilité des héros costumés…
Le préambule écrit par Mike Gold, dont c’était le premier projet chez DC Comics, explique à la perfection les raisons qui ont poussé l’éditeur américain à entreprendre l’écriture de la mini-série Legends en 1985. DC venait de publier le cross-over géant Crisis on Infinite Earths, qui devait mettre fin aux divers univers parallèles qui avaient été imaginés pour expliquer les variations d’histoires dans une même série. L’idée était brillante et permis à un nouveau public d’avoir accès à des récits plus limpides, un peu dans l’esprit de ce que fera Marvel avec les Ultimates. Mais Crisis avait fait des dégâts, certains héros étant morts pour la bonne cause, d’autres ayant changé d’univers. Pour relancer les séries et la Justice League, DC lança le projet Legends (en 6 épisodes, contre 12 pour Crisis), confiant le scénario à un nouveau venu chez eux, John Ostrander, aidé aux dialogues par un spécialiste de la maison, Len Wein. Le dessin fut lui l’œuvre du grand John Byrne (X-Men). Inutile donc de préciser que la qualité est au rendez-vous, à une époque où le genre était pourtant en berne.
Une mini-série importante dans l’histoire récente du comics, bien que méconnue.
Arnaud Gueury

8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*