Accueil » Univers Comics » News Comics » Iron Man 2

Iron Man 2

Date de sortie : 28 avril 2010
Réalisateur : Jon Favreau
Acteurs : Robert Downey Jr, Mickey Rourke, Don Cheadle, Gwyneth Paltrow, Scarlett Johansson, Sam Rockwell, Samuel L. Jackson
Scénariste : Justin Theroux
Créateurs : Stan Lee et Jack Kirby
Producteurs : Kevin Feige, Jon Favreau, Eric Heffron, Louis d’Esposito
Durée : 1h57
Genre : Action, Aventure, Fantastique
Année de production : 2009
Tous publics
Distribué par : Paramount Pictures France


Tandis qu’une conférence de presse révèle au monde entier que le mystérieux Iron Man et le marchand d’armes Tony Stark ne sont qu’une seule et même personne, une vengeance à son encontre mûrit en Russie. Le fils d’un ingénieur qui avait rallié les Etats-Unis pour travailler avec Howard Stark à la conception d’armement puis avait été renvoyé chez lui pleure la disparition de son père mais jure de reprendre ses travaux pour réclamer son dû. De son côté, Tony meurt à petit feu. La pile qui soigne son cœur le tue en même temps, en empoisonnant son sang. Alors que ses jours sont comptés, il réfléchit à l’avenir de Stark Enterprise. Pour ne rien arranger, le gouvernement américain réclame qu’il mette la technologie de son armure au service de l’armée. Justin Hammer, son concurrent, qui a pris sa place comme fournisseur officiel d’armes, n’arrive en effet pas à copier Iron Man. L’apparition soudaine d’un super-méchant maitrisant le pouvoir de la pile va enfin lui donner l’occasion de briller…

Alors que le premier film avait été une très belle surprise, beaucoup doutant du talent du comédien-réalisateur Jon Favreau à mettre en scène un blockbuster de qualité, la suite confirme cette bonne impression. Si elle n’enfonce toutefois pas la première mouture sur tous les points, ce film parvient à éviter le principal défaut de son prédécesseur : le rythme. Iron Man perdait son rythme dès le retour de Tony aux Etats-Unis et souffrait d’une fin décevante, faute d’un ennemi véritablement convaincant. Cette fois, Favreau, bien aidé par un scénario solide, tient le bon bout du début à la fin. Plus soutenu, plus fort, plus intense, Iron Man 2 tient en haleine beaucoup plus longtemps, malgré quelques scènes faibles mais importantes.

L’autre qualité du film est le maintien du casting. Seul Don Cheadle remplace Terrence Howard dans le rôle de l’acolyte indispensable du héros. Pour le reste, les acteurs semblent encore s’en donner à cœur joie. Gwyneth Paltrow voit son rôle s’étoffer, bien qu’elle soit parfois éclipsée par l’arrivée de Scarlett Johansson, une Veuve Noire largement médiatisée mais pratiquement inutile au récit – on imagine qu’elle pose toutefois les bases d’une plus grande présence par la suite -, Sam Rockwell est assez jubilatoire en méchant arriviste et Robert Downey Jr est une fois de plus parfait dans son rôle de milliardaire vaniteux. Bien qu’un peu sous-exploité lui aussi, un autre ancien banni d’Hollywood, Mickey Rourke, impose son physique et confirme son retour en grâce.

Justin Theroux parvient quant à lui à mêler plusieurs époques du comics en moins de deux heures. Forcément condensés et réduits à quelques scènes, ces passages satisferont les fans. L’alcoolisme de Tony, la création de War Machine, l’intégration d’Iron Man au sein du SHIELD, le projet Avengers, tout est présent, grâce à un enchainement habile. Le scénariste se permet même d’apporter sa propre touche, en créant une relation père/fils inédite et plutôt bien trouvée entre les Stark. Par quelques répliques ou par l’apparition de personnages ou d’objets, Jon Favreau prépare aussi le film The Avengers, qui devrait voir rassemblés Iron Man, Thor, Captain America et Hulk. Heureusement, tout est seulement suggéré et rien n’entrave la compréhension des néophytes pour qui ces éléments seront anecdotiques voire invisibles. On regrettera par contre certains détails du scénario qui peuvent faire penser fortement à Robocop (surtout la lutte entre fabricants pour créer l’arme biomécanique parfaite).

Un film mieux maitrisé, mais finalement pas beaucoup meilleur que son prédécesseur déjà réussi. Pour son scénario solide et plein de références, son casting exceptionnel pour un film de super-héros et ses implications pour l’avenir, Iron Man 2 mérite largement d’être vu.
Arnaud Gueury

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*