Accueil » Univers BD Européenne » Interview BD européenne » Rencontre avec Michel Falardeau – Auteur de Luck

Rencontre avec Michel Falardeau – Auteur de Luck

Rencontre avec Michel Falardeau

Bulle d’Encre : Bonjour Michel, trois ans après ton dernier album en France, te voici de retour avec un nouvel album. Cette absence est due à un manque d’opportunités ou à un besoin de travailler sur autre chose au Canada ?

Michel Falardeau : Pour moi, il ne s’est passé qu’un an et demi entre les deux projets. C’est le temps qu’il y a fallut pour que je retrouve un éditeur. C’est long, mais pas autant que ce qu’on attendu ceux qui guettaient la sortie de mon nouveau livre! (J’ai terminé Luck il y a plus d’un an!) Donc, pour répondre à la question, je n’ai jamais cessé de travailler en bd. Ce métier est un éternel combat et durant cette période, le vent ne tournait pas en ma faveur!^^

BDE : Le basket, les graffitis et les jolies filles sont les points d’encrage du récit, t’es-tu inspiré de ta propre personnalité pour créer le personnage et la série Luck ?
MF : Oui, dans le personnage de Luck, il y a des grosses ressemblances avec le grand dadais que j’étais à 19 ans… Comme points communs entre lui et l’ancien moi, nous avons: une passion pour le dessin, un gros penchant pour la vie nocturne, un net manque de vocabulaire lorsqu’il est temps de parler aux filles ^^, LE BASKETBALL!!!!… l’angoisse…

BDE : Luck est un personnage de BD atypique et pourtant auxquels de nombreux jeunes pourraient s’identifier. N’est-ce pas paradoxal ?
MF : Je ne crois pas qu’il soit si atypique que ça! Luck à tout du héros ‘‘malchanceux’’ qui cache des forces intérieurs et qui, inévitablement, pourrait accomplir des choses plus grandes que nature. On retrouve souvent ce genre de héros dans la bd japonaise; le cancre qui à force de persévérer devient l’idole de tous! C’est classique, mais personnellement, j’adore! ^^
Ceci dit, je n’avais pas réfléchit à mon héros à se point avant ta question! Merci pour l’exercice! Hé hé.

BDE : L’album était en prépublication sur le site de Kana, était-il prévu de sortir Luck sous un format manga ?
MF : Non. Il était sur le site Kana car Dargaud le trouvait susceptible de plaire à ce public. On me classe souvent comme un hybride entre le franco-belge, le manga et le comic book. Donc je ne trouve pas si surprenant que Luck se retrouve en avant-première sur ce site (en espérant qu’il aura attiré l’attention!)^^

BDE : Certains événements restent vagues en fin d’album, laissant ainsi aux lecteurs imaginer le futur de Luck. Penses-tu qu’il soit nécessaire, en cas de succès de l’album, d’apporter des éléments de réponses à travers une suite ou est-ce que ce one-shot pourrait très bien resté unique en son genre ?
MF : J’aimerais bien faire une suite, il y a tellement de sujets à peine abordés dont le tournoi des légendes, la caverne, Gabrielle et la mystérieuse Marianne! Si la réponse du marché est bonne, il se pourrait que ceci devienne réalité. Après tout, Luck fut pensé sous forme de série, à la base! Dans le cas contraire, je crois que Luck pourrait demeurer un one-shot, mais je serais déçu de ne pas avoir poussé davantage le potentiel de cette histoire. Je sais que la fin ouverte en choquera certains, mais selon moi, c’était la meilleure chose à faire à cette époque vu ce qu’on me demandait et ce que je proposais.

BDE : On sent une évolution de ton trait, ton dessin sur Luck semble plus épuré que sur Mertownville. As-tu le sentiment d’avoir beaucoup évolué depuis ton premier album ?
MF : Hé hé! Oui, j’ai l’impression d’avoir évolué. Un auteur de longue expérience m’a donné un coup de pouce dans les dernières années simplement en me faisant rendre compte que je ne savais tout simplement pas encrer! hehehe! Par la suite, je me suis mis à épurer mon dessin pour apprendre à le faire comme il le faut au lieu de camoufler mes faiblesses avec une tonne de traits. Finalement, je me suis forcé à sortir de ma zone de confort et ainsi, dessiner des environnements plus complexes, des plans variés etc… Après Luck, j’ai fait un retour au dessin nerveux avec beaucoup de traits, mais maintenant le résultat est tout autre, car je sais ce que je fais (un peu!)

BDE : Tu as terminé de travailler sur Luck en mai 2009, as-tu travaillé sur d’autres projets BD depuis ?
MF : Beaucoup de dossiers montés, mais pas encore de projets que je pourrais mentionner ici 😉

BDE : Dans la précédente interview que tu nous avais accordée, tu pensais à réaliser un second cycle de Mertownville, est-ce toujours d’actualité ?
MF : Non! Héhé! C’est la question qu’on me demande depuis 3 ans! Ce serait un fantasme de faire un suite à Mertownville (en fait, j’aimerais repartir à zéro en ne gardant qu’une partie du concept et bien sûr, les personnages principaux dont Lydia, Raymond et Clara)! J’aimerais faire un histoire très noire avec plus d’action et moins de ‘‘défilés de costumes’’, hehe! Mais ce n’est que du fantasme… Il n’y aura pas de deuxième cycle prochainement.

BDE : Merci à toi et good luck pour la suite !
MF : Merci !

Propos recueillis par Nicolas Vadeau

Interview réalisée le 25 juin 2010.

Extraits de Luck

© 2010 Dargaud/Falardeau
Toutes les images sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être utilisées sans leur accord.

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*