Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Aya de Yopougon T6 (Abouet, Oubrerie) – Gallimard – 17€

Aya de Yopougon T6 (Abouet, Oubrerie) – Gallimard – 17€

Parution : 11/2010

Dans ce dernier tome de la série, chacun des acteurs dénoue sa propre histoire dans un déluge de rebondissements. Les trois copines, Aya, Adjoua et Bintou, démêlent la bobine de leurs propres histoires, sans perdre le fil de leur amitié et de la joyeuse communauté de Yopougon, quartier populaire d’Abidjan. Aya cherche à se venger de son professeur d’université libidineux qui abuse d’une autorité toute relative. Adjoua s’occupe de son maquis et reste en affaire avec le bellâtre Mamadou, le père de son enfant Bobby. Bintou se prépare a participer à un concours pour chanter et danser avec Alpha Blondy lui-même…
A l’heure ivoirienne, les nouvelles ne sont pas bonnes. Le visage de ce pays pour nos yeux d’occidentaux est celui d’une « démocrature » pour les uns ou d’une « république dictocratique » pour les autres. Aya offre au lecteur un visage tout autre de la Côte d’Ivoire. L’action se déroule dans les années 80, les souvenirs de Marguerite Abouet et les détails essaimés dans les dessins de Clément Oubrerie ne trompent pas. Une série drôle qui critique de manière légère, mais toujours acerbe, les travers d’une société africaine où vivent de faux prêcheurs, où les bienfaiteurs sont incarcérés pour avoir dilapidé l’argent de leurs parents dans de bonnes œuvres, où les parents s’immiscent dans la vie sentimentale de leurs enfants sans beaucoup de réussite, où les maris n’ont pas souvent le beau rôle dans leur vie de couple… Un regard juste et sensible qui traite aussi la condition des immigrés africains en France. L’adaptation de la série au cinéma est à suivre avec intérêt.
Une série moderne, vive et intelligente, à l’image de son héroïne.

Alain Lamourette



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*