Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » Hécate & Belzébuth (Melchior-Durand, Sécheresse) – Manolosanctis – 16,50€

Hécate & Belzébuth (Melchior-Durand, Sécheresse) – Manolosanctis – 16,50€

Parution : 01/2011

Qui l’eut cru, Belzébuth s’est vu refourguer la garde des Enfers tout ça parce qu’il a joué la bête à deux dos avec la fille de Lucifer. Et en plus de ça, elle lui manque… Faire souffrir les âmes damnées, tout ça, c’est marrant un moment mais quand « l’amour » disparaît c’est quand même bien fade. Jojo (pardon, Saint Georges) va bien malgré lui aider son pote Belzé à sortir de sa léthargie. La fabuleuse créature, Hécate, une jolie sorcière sur qui le Saint lançait des regards d’amoureux transis, va tomber folle amoureuse de Belzé. Son rouge, son corps d’athlète, tout va lui plaire. Les trois protagonistes vont alors vivre des aventures trépidantes : parties de tennis endiablées, flipper d’enfer, jeu de chat, parties de jambes en l’air, recherche de la grande Faucheuse… La vie en Enfer est bien remplie.
Les deux auteurs jouent avec les codes conventionnels : le Ciel, les Enfers et les références mythologiques se mêlent avec intelligence et dérision tout au long de l’album. On sent que Stéphane Melchior-Durand s’en est donné à cœur joie en jouant autant avec les codes. Afin de poser au mieux les personnages, la Genèse (une vingtaine de pages) permet d’entrer dans l’univers de l’album avec facilité et offre ainsi la possibilité de mettre en scène des histoires courtes et percutantes. Loïc Sécheresse a mis en image ces histoires décalées, son trait étiré, des lignes épurées, un jeu entre la couleur et le noir & blanc permettent au lecteur de se laisser glisser d’une case à l’autre et de rire aux détours des pages.
Drôle, impertinent, décalé. Un bon moment de lecture.

Anna Sam



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Un Commentaire

  1. Posté 21 septembre 2013 at 12 h 57 min | Permalink

    Personnellement, je n’ai pas été entièrement conquis par cet album. J’avais apprécié le travail de l’auteur sur « Tozoïd et Vula » que je trouve assez culte. Au plaisir de te relire…

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*