Accueil » Univers Comics » News Comics » Thor

Thor

Date de sortie : 27 avril 2011
Réalisateur : Kenneth Branagh
Acteurs : Chris Hemsworth, Natalie Portman, Tom Hiddleston, Stellan Skarsgard, Anthony Hopkins, Rene Russo
Scénaristes : Mark Protosevich, Don Payne, Ashley Miller et Zak Stentz
Créateurs : Stan Lee et Jack Kirby
Producteurs : Kevin Feige, Victoria Alonso, Craig Kyle, Stan Lee
Durée : 1h54
Genre : Action, Aventure, Fantastique
Année de production : 2011
Tous publics
Distribué par : Paramount Pictures France


Dans le royaume d’Asgard, un des neuf mondes soutenus par l’arbre Yggdrasil, la paix est maintenue grâce à la sagesse de son souverain, Odin, le père de toute chose. Cependant, alors que son règne touche à sa fin et qu’il s’apprête à désigner son successeur parmi ses deux fils, une attaque inattendue des Géants de glace brise la trêve entre les peuples. Partisan d’une riposte instantanée et définitive, le bouillant et impétueux Thor se heurte à son père mais décide de partir sur Jotunheim sans son accord. Avec ses compagnons et son frère Loki, il va déclencher une série d’événements qui vont contraire Asgard à repartir en guerre. Furieux, Odin bannit son fils et l’envoie en exil sur Midgard, la terre des hommes, où il devra devenir prendre conscience de ses responsabilités et mériter ses pouvoirs. Déboussolé, Thor rencontre une jeune astrophysicienne du nom de Jane Foster qui va tenter de l’aider. Pendant ce temps, le SHIELD a mis la main sur Mjolnir, son marteau légendaire…

Autant le dire, les fans du super-héros étaient assez dubitatifs lorsqu’ils ont appris que le film allait être confié à Kenneth Branagh, le réalisateur britannique le plus shakespearien qui soit. Son approche souvent baroque et grandiloquente – comme l’a été sa version de Frankenstein – semblait mal convenir à l’adaptation d’un personnage de l’univers Marvel. Pourtant, Branagh a su modifier son style théâtral pour offrir une vision de Thor très fidèle aux comics. La présence de J. Michael Straczynski, scénariste de plusieurs excellentes aventures du guerrier nordique, à la conception de l’histoire a certainement contribué à une bonne entente entre œuvre personnelle et respect du matériau de base, dont il reprend bon nombre d’éléments. Devant sa caméra, Asgard prend une dimension impressionnante – les seuls moments où la 3D semble utile – renforcée par des effets de profondeur réussis. Totalement épique dans ce royaume des dieux, le film prend une tournure plus classique sur Terre, alternant scènes d’action, d’humour et d’intensité dramatique, dans un décor désertique rarement exploité dans des superproductions où généralement les immeubles doivent exploser…

Au niveau du casting, le plus grand coup du réalisateur a été de convaincre le toujours impeccable Anthony Hopkins, pour son premier rôle dans un tel blockbuster. Sa présence charismatique convient au personnage d’Odin et semble entrainer ses partenaires, principalement le méconnu Tom Hiddlestone. Jouer le méchant, qui plus est sournois et manipulateur, est souvent apprécié par les acteurs ! Évidemment, les spectatrices apprécieront davantage les abdos saillants du comédien australien Chris Hemsworth, qui devrait s’ouvrir les portes d’Hollywood avec ce rôle important. A leurs côtés, l’oscarisée Natalie Portman et la trop rare Rene Russo complètent un casting de qualité où l’on ne voit aucune erreur, Stellan Skarsgard amenant une touche nordique bien trouvée.

Fidèle à la création de Stan Lee et Jack Kirby jusque dans certains détails (la cape de Thor a posé de gros problèmes de conception), d’autres éléments s’éloignent un peu. Par exemple, il n’est plus ici question de Don Blake comme alter ego du héros, Heimdall est un guerrier noir ou encore Jane Foster devient astrophysicienne au lieu d’infirmière. Rien de bien grave…

Restant crédible et assez proche des précédentes productions Marvel pour lier l’ensemble et créer une cohésion qui amènera au très attendu film The Avengers, Thor possède malgré tout un ton personnel, en se trouvant un souffle épique qui doit autant au sujet qu’au talent de son réalisateur.
Arnaud Gueury

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*