Accueil » Univers BD Européenne » Interview BD européenne » Rencontre avec Elric – Dessinateur de Marche ou rêve

Rencontre avec Elric – Dessinateur de Marche ou rêve

Associé à Laurel pour la réalisation du superbe album Marche ou rêve, Elric est un auteur encore peu connu mais plein de talent. Nous sommes allés à sa rencontre afin de vous le faire découvrir.

Chronique de l’album

Bulle d’Encre : Bonjour Elric. Marche ou rêve est un album réalisé à 4 mains, comment s’est passée votre collaboration avec Laurel ?
Elric : Laurel faisait le découpage, elle me donnait un storyboard assez précis et je n’avais plus qu’à le reprendre et le faire à ma sauce. Mon crayonné était très précis. Il fallait qu’elle comprenne bien où allaient les traits, donc je le faisais en deux fois. Une première fois très lâchée où les choses se mettaient en place, et une seconde sur la planche définitive où je choisissais les bons traits. En fait, je m’appliquais dans cette étape autant que lorsque je procède à l’encrage.

BDE : Pour quelle raison avez-vous représenté les deux personnages principaux à votre image ?
E : C’est Laurel qui a créé les personnages. On n’a jamais vraiment parlé de la raison de cette représentation. Peut-être qu’ainsi elle se sentait plus en osmose avec l’histoire et ses protagonistes. Il y avait sans doute une forme de projection de sa part. Personnellement je ne me représenterais pas ainsi.

BDE : En tant qu’homme, vous sentez-vous proche du personnage de Harold ?
E : Pas du tout, mais j’ai pu rencontrer des gens comme lui. Il y a un détail assez révélateur du personnage qui vient de mon vécu : mon grand-père, dans la paume de sa main, n’a pas de ligne de vie et son destin m’a toujours paru chaotique et sans réel sens. Je l’ai toujours vu se faire dominer par les femmes tout en donnant l’impression que c’est lui qui dominait. Le personnage d’Harold est un peu comme ça, perdu. S’il n’a pas de ligne de vie, il n’a pas de destin, il subit seulement le cours des choses.

BDE : Vous avez participé au collectif des Pieds Nickelés, réalisé les crayonnés de Marche ou rêve, la prochaine étape logique serait de vous retrouver seul au crayon ? Des projets dans ce sens existent-ils ?
E : Oui. Dans Les Pieds Nickelés j’avais dessiné une histoire et scénarisé une autre (dessinée par Clotka) et j’ai fait les deux dans Pow R & Toc H se font suicider, un mini-récit qui vient de paraître chez Onapratut. Mais j’aime autant l’idée de scénariser pour quelqu’un que de dessiner le scénario de quelqu’un, ou de co-scénariser, ou de co-dessiner…

BDE : Est-ce que les retours tant des journalistes que des lecteurs sont à la hauteur de vos espérances ?
E : Pour ce qui est des journalistes, je pense que je n’ai pas tout vu, mais dans l’ensemble les critiques de bande dessinée sont très indulgents. Tous les gens que je connais qui l’ont lu ont bien aimé et, en dédicaces, on voit en général les lecteurs qui ont bien aimé. Le plus critique, au final, c’est moi. Je ne suis pas vraiment satisfait. Entre le moment où l’on a commencé et le moment où c’est sorti, il s’est passé pas mal de temps. Mes envies ont changé et ma perception de certaines choses aussi.

BDE : C’est-à-dire ?
E : C’est difficile à expliquer, surtout que je change d’avis souvent… Comme disait Marcel Duchamp : « Je me contredis moi-même pour éviter de me conformer à mon propre goût. » Pour Marche ou rêve, je me suis contenté de dessiner ; j’ai toujours eu envie de raconter des histoires et peut-être que le fait que celle-ci ne soit pas racontée tout à fait comme je l’aurais voulu a fait naître chez moi une frustration. Quand je dis que mes envies ont changé, c’est à des niveaux subtils puisque j’ai encore envie de faire une histoire intimiste où on est proche de personnages contemporains, mais je voudrais faire ça différemment. Et puis, quand on a signé le contrat j’avais 24 ans, à présent j’en ai 27, c’est normal d’évoluer. Je vois ça d’une manière positive.

BDE : Merci à vous !

Propos recueillis par Nicolas Vadeau.

Interview réalisée le 25 mai 2011.

© Dargaud 2011/Laurel/Elric
Toutes les images sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être utilisées sans leur accord.

Tags :

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*