Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Dead Life T1 (Gaudin, Urgell, Folny) – Soleil – 13,50€

Dead Life T1 (Gaudin, Urgell, Folny) – Soleil – 13,50€

Parution : 05/2011

Curtis et sa femme traversent une mauvaise passe dans leur mariage. Partis pour des vacances où ils se sont ignorés, ils ont confié leur fils à ses grand-parents. Heureux de le retrouver mais contraints de faire bonne figure devant les parents du journaliste, l’ambiance va vite changer. Car papi Brady a découvert que l’enfant avait fouillé dans ses affaires et avait emprunté un objet qu’il n’avait pas le droit d’approcher : un calice qu’il a pris pour jouer avec la petite voisine. Ce qui met Brady dans une colère noire, bien loin de son caractère habituel. Sans explications, il se dirige chez ses voisins avec une carabine, mais il est trop tard. Le sang macule les murs de la maison, ses habitants ressemblent maintenant à des morts-vivants. L’épidémie zombie est lâchée et personne ne sera à l’abri…
Les histoires de zombies fleurissent depuis plusieurs années déjà et le genre a encore de beaux jours devant lui. En BD, difficile de rivaliser face au géant Walking Dead, un immense succès de librairie dans le monde entier adapté pour la télévision. D’autres séries ont exploité le filon avant et après, sans toutefois atteindre le même niveau de qualité et de ventes, mais les auteurs continuent de tenter. Jean-Charles Gaudin, scénariste expérimenté dont les dernières œuvres s’avèrent excellentes et originales (Vigilantes, Phœnix), propose donc sa participation au registre avec cet album qui lorgne vers les comics. Bien sûr, on retrouve tous les éléments habituels – pour ne pas dire les clichés – mais l’ensemble est plaisant et plutôt bien fait. D’une part parce que l’auteur ne se censure pas (enfants et animaux ne sont pas épargnés, bien au contraire), ce qui renforce un certain réalisme, d’autre part parce que le dessin est à la hauteur. L’Espagnol Joan Urgell (La XIème plaie) a un trait caractéristique assez unique qui surprend mais change de l’ordinaire, la colorisation d’Aurore Folny étant elle sobre et efficace.
Pas de révolution chez les zombies, mais une nouvelle BD au parfum américain qui plaira aux amateurs.

Arnaud Gueury



8.1 Bouton Commandez 100-30

Découvrez ci-dessous les premières pages de l’album

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*