Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Horologiom T6 (Lebeault, Ralenti & Zombie) – Delcourt – 13,95€

Horologiom T6 (Lebeault, Ralenti & Zombie) – Delcourt – 13,95€

Parution : 10/2011

Le Major Meursy et son équipe sont sur les lieux d’un meurtre. Un résident d’Horologiom a été cassé et c’est le SVP (Service des Violences Privées) du Major qui est habilité à enquêter. Après une brève analyse des faits, le coupable est trouvé et de suite jugé avec application immédiate de la peine. Mais Meursy s’embête profondément. Il est las de ces enquêtes faciles et des incapables qui le secondent. Ses états d’âmes sont bien vite oubliés lorsqu’il apprend qu’un membre de son équipe vient d’être victime d’une décapitation. C’est alors que commence une traque haletante aux multiples rebondissements dans la cité où le Grand Rouage veille.
Onze ans après la fin du premier cycle d’Horologiom, Fabrice Lebeault (Le Croquemitaine) revient avec une histoire indépendante qu’il situe avant l’intrusion de L’Homme sans clef dans la cité. Pour permettre une lecture indépendante des précédents tomes, l’auteur fait une présentation efficace, en bichromie, du monde d’Horologiom sur les deux pages de garde. Une fois la mise en situation de l’univers faite, le polar peut commencer. L’histoire est rythmée, cohérente et la lecture fluide. C’est un vrai bonheur de retrouver ce monde loufoque où le graphisme prend toute sa dimension. Outre l’histoire qui est digne des meilleurs polars, le lecteur prendra un réel plaisir en découvrant toutes les créations mécaniques parsemées tout au long des planches. Et pour les fans, la première édition est agrémentée d’un carnet de croquis regroupant les scénarimages de l’auteur. Madie Zombie et Albertine Ralenti (Alter Ego) réalisent une mise en couleur digne de l’univers où la pensée mécaniste est reine.
Au-delà du plaisir de retrouver Horologiom et son auteur, ce tome 6 est une vrai réussite. Personnellement, je vais de ce pas relire le premier cycle !

Stéphane Girardot



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*