Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Le Temps de vivre (Piatzszek, Séra) – Futuropolis – 20€

Le Temps de vivre (Piatzszek, Séra) – Futuropolis – 20€

Parution : 11/2011

Dans un hangar sombre et semblant vide, Séva fume et lit. Paisible. Assis dans le faible halo de lumière que lui offre une ouverture au plafond, Séva est calme, presque assoupi devant cet album de bande dessiné. La routinière posture suggestive de cette beauté exotique peinte n’enraye en rien ce calme recueillement. Séva attend. Patiemment. Mona fume. Calmement installé dans son bar, elle fume et joue aux cartes avec quelques clients. Séva lance dans le jukebox les premières notes de Moon River de Louis Armstrong. Passe une main dans sa brune chevelure et s’installe au bar avec son livre. Agathe, petite tornade rousse de 11 ans, virevolte alors autour de Séva. Elle est la fille de Mona et de Mario. Le sinistre truand qui ne tarde pas à faire, lui aussi, son entrée et à exhiber au parterre de quidam sa nouvelle poupée russe, Anna. La douce tranquillité est alors envahie d’effluves de violence. Mario et Séva vont conclure à la liberté de ce dernier d’emmener Mona et Agathe loin de ce quartier pourri à une condition… Séva, lourd des nombreuses cicatrices de Sniper Alley, va devoir tenir la position centrale de ce marché de dupes…
Séra signe un ouvrage sensuel à l’esthétique comparable à celle d’Enki Bilal tant la matière est un procédé narratif à part entière pour les deux auteurs. Les textes sont brefs et concis, le scénario sans enrobage mais pas sans profondeur. Une intrigue en spirale se resserre autour du cou du héros tel un nœud coulant. Stéphane Piatzszek signe ici un récit noir, étroit et dense où la vie humaine dans son ensemble réside de chaque coté d’une seule et même rue.
Un roman graphique avec un grand R comme on aime à les publier chez Futuropolis et comme on aime à les lire.

Alain Lamourette



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*