Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » 100 bullets T1 (Azzarello, Risso, Goleash) – Urban Comics – 17,50€

100 bullets T1 (Azzarello, Risso, Goleash) – Urban Comics – 17,50€

Parution : 03/2012

Dizzy Cordova sort de prison sans grand espoir, si ce n’est tenter de justifier ses actions et d’assumer ses responsabilités devant Dieu. Durant son incarcération, son mari et son bébé ont été descendus dans la rue, semble-t-il par une bande rivale. Endossant cette responsabilité, elle revient dans son quartier quand un inconnu l’aborde et lui fait une proposition plus que surprenante. L’agent Graves lui remet une mallette contenant la preuve de la culpabilité de deux flics ripoux dans la mort de sa famille, ainsi qu’un flingue et 100 balles non-identifiables. En outre, il lui promet une totale immunité si elle décide d’abattre les vrais coupables. Incrédule, Dizzy hésite. Pourtant, les faits prouvent que l’homme a raison sur tout. Commettra-t-elle un autre crime pour obtenir la rédemption ?
Depuis l’obtention des droits DC en janvier, Urban Comics reprend la catalogue du label Vertigo en faisant paraitre à la fois les premiers tomes mais aussi les derniers pour ceux qui connaissent les séries depuis longtemps, Semic puis Panini étant passés par là auparavant. Pour les néophytes, les titres les plus incontournables seront proposés chaque mois : 100 bullets en mars, Fables en avril, DMZ en mai et Scalped en juin. Ce premier hit donne le ton de Vertigo, plus mature et plus sombre que l’univers super-héroïque classique de l’éditeur américain. L’intrigue de ce premier tome permet déjà de voir une partie des ramifications qui vont donner une grande ampleur au récit, autour du mystérieux Graves et de ses ennemis. Car les contrats offerts aux apprentis justiciers ne sont pas gratuits et tous ces meurtres autorisés sont liés. Avec Brian Azzarello, un maître du polar urbain, ce comics montre toute l’étendue de la liberté créatrice offerte au label. Ultra-réaliste, moderne, violent et désenchanté, 100 bullets est un chef d’œuvre multi-récompensé depuis son lancement en 1999. Un succès critique qui doit aussi beaucoup au dessinateur argentin Eduardo Risso, dont le trait surprenant au premier abord est impressionnant dans sa maitrise des ombres, des contrejours et des effets de lumière.
Une série indispensable à tout lecteur de BD, et qui mettra une claque à ceux qui n’osent pas s’aventurer dans les productions américaines.

Arnaud Gueury



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*