Accueil » Univers BD Européenne » News BD européenne » Sketchbooks de Comix Buro : Alberto Varanda #2, Toru Terada et Pierre Alary #2

Sketchbooks de Comix Buro : Alberto Varanda #2, Toru Terada et Pierre Alary #2

Comix Buro : Varanda, Terada et Alary

Après un long silence, revenons un peu sur les sorties de Comix Buro. Pendant que l’équipe d’Attakus déménageait ses locaux dans le sud de la France, les sketchbooks n’ont pas pour autant disparu de nos librairies. Loin s’en faut. Ces petits bijoux d’encre et de papier continuent d’enchanter les passionnés comme les curieux. En septembre dernier, ce n’était pas moins de trois auteurs qui ajoutèrent leur pierre à l’édifice.

Alberto VarandaPresque un habitué de la collection, Alberto Varanda nous régale avec un deuxième sketchbook. Le livre s’ouvre sur quelques dessins de ses séries chez Soleil telles que Paradis Perdu ou Elixir, accompagnés de fan-arts avec Lanfeust de Troy et une Luuna au port altier et au regard farouche. Tapis entre deux pages, les dragons ne sont évidemment pas très loin mais, cette fois, ils ne tiennent pas la première place dans l’album.
Varanda nous entraîne dans son univers aux styles éclectiques : croquis préparatoires, coups de crayons inattendus, lavis, illustrations proches des compositions de Klimt… Les couvertures pour la maison d’édition Fleuve Noir dénotent nettement par leur « noirceur », équilibrée par une certaine douceur du trait. Quant aux décors somptueux de l’artiste, c’est à se demander si tant de détails peuvent vraiment tenir sur une modeste page de bande dessinée.
L’ouvrage se termine sur plusieurs pages consacrées à Petit Pierrot et son protagoniste rêveur. Bouilles enfantines et malicieuses sont au rendez-vous pour cette ode à l’imagination et au respect.

Toru TeradaToru Terada publie quant à lui son premier sketchbook et livre aux abonnés de Comix Buro un ouvrage assez « rock’n’roll ». Style déjanté et volontiers provocateur, ce mangaka, connu en France pour sa série Le Petit Monde (Dargaud), donne à voir ici un espace tout personnel, passant aisément du manga un peu barjot au dessin plus réaliste. Parmi ses nombreuses illustrations, affiches et couvertures, on remarque une longue déclinaison des signes astrologiques, un clin d’œil à la série Sillage, des découpages amusants… et des peluches se sont même invitées à la fête ! Le lecteur est plongé dans une sorte de vision délirante. Et puisque la réalité est trop sérieuse, laissons-nous tenter !

Pierre AlaryLe même mois est également sorti le second sketchbook de Pierre Alary. Non il ne s’agit pas d’un roman noir comme pourrait le suggérer le style de la couverture. Cette hypothèse est rapidement contre-carrée par les premières illustrations qui s’offrent à nous, plus exotiques et aventureuses. Une commande certes mais elle n’est pas sans rappeler Tarzan (1999, studios Disney), film d’animation sur lequel l’artiste travailla.
Passé cette mise en bouche, l’ouvrage expose quelques « dessins de genre » avec de vrais cow-boys poussiéreux (dont des personnages du film Et pour quelques dollars de plus) et de vrais pirates sanguinaires. Une belle galerie de trognes bien comme il faut ! Se suivent des planches et des recherches pour divers projets en cours, aboutis ou abandonnés, des fonds de tiroirs riches en surprises : SinBad, Spider-Man, Moby Dick, Fantomas, Paroles de Poilus
Enfin, au milieu de cet éventail sur le travail de l’artiste, le sketchbook fait la part belle aux hommages. Alary nous présente ses amis et ses coups de cœurs d’une bien jolie façon : Luuna, Alim le Tanneur, Little Nemo, Les Tuniques Bleues

Comme à son habitude, Comix Buro mise sur la multiplicité des genres, pour notre plus grand plaisir.

Plus d’infos sur comixburo.blogspot.fr

Céline Poloni

Tags : , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*