Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » Metal Maniax T1 (Fef, Slo) – Sombrebizarre – 13€

Metal Maniax T1 (Fef, Slo) – Sombrebizarre – 13€

Parution : 09/2011

« Dans chaque ville ou presque se trouve un lieu obscur connu des seuls initiés où la bière coule à flot au rythme lourd d’une musique puissante et saturée ». En s’approchant un peu et sans avoir besoin de tendre l’oreille plus avant, on reconnaît la voix sautillante et enj(r)oué de Lemmy Kilmister qui scande Overkill avec le timbre suave qu’on lui connaît bien. Ce rade, c’est le Dark Knight, et il est tenu par Tony. Un vieux de la vieille, avec moustache tombante viking, tatouages, piercing, boule à zéro et collier à clou. Outre son expérience de roadie dans le milieu du métal – dont les anecdotes lui confèrent une certaine aura vis-à-vis des plus jeunes – c’est son habileté à faire monter des mousses sans faux cols et sa sono puissante qui rassemble une joyeuse petite bande. Parmi eux il y a Vince, fan de métal dans l’absolu, mais surtout premier sur l’Happy Hour à la sortie du boulot, c’est d’ailleurs sa caractéristique majeure avec son admiration pour le groupe Defenestrator. Puis il y a le dandy noir, Marco, teint livide, cheveux longs impeccables, bijoux morbides, sex addict en puissance, le black métalleux de la bande. Il y a aussi Spike, le Coreux ou fan de Hardcore, un nerveux tout en muscles qui court après tout ce qui s’apparente à de la violence : pogo, mosh, baston… un tendre quoi ! Pour compléter le tableau, Sam et son rat Houblon sont amateurs de hard rock et du groupe Buns and looses dans l’hilarité générale. Ce petit monde s’agite frénétiquement sur les détonations de batterie et sur les riffs acérés des guitares électriques quand débarque la jeune et sexy Nina pour remplacer Tony au pied (doigt) levé. Loin de se laisser déstabiliser par les assauts virils de ces messieurs, la jeune anarcho-punk végétarienne – mais qui aime bien le métal quand même – leur en fait voir de toutes les couleurs. Marco n’a plus qu’à se mettre la mèche derrière l’oreille car n’est pas né celui qui déridera la taulière intérimaire.
Bières, gags et gros son, tel est le sous-titre de ce premier tome de Métal Maniax, la sainte trinité de l’image populaire du Métal. Loin de se prendre aux sérieux, Fef et Slo se moquent sans retenu d’un univers musical – à bien des égard grand guignolesque – dans lequel ils vivent depuis suffisamment longtemps pour en saisir les travers les plus comiques. A l’image de ce courant artistique, riche de codes musicaux, vestimentaires et sociaux, cet album est bourré de références tronquées, de détails absurdes et irrévérencieux et de styles d’humour : du potache, du graveleux, du lourdingue, de l’absurde et du léger aussi dans ce monde de brute. Le dessin parfaitement maîtrisé de Slo est chargé d’un enthousiasme plus que communicatif. En publication régulière chez Hard Rock Magazine et sur le blog éponyme, cette compilation de récits courts et de strips en trois cases prendra une place majeure dans la bibliothèque de tout ceux qui ont secoué la tête au moins une fois en concert Métal.
Métal Maniax, un album incontournable pour les amateurs de musique. Un fondamental pour les métalleux en tous genres.

Alain Lamourette


8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*