Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » La Dernière image (Jakupi) – Soleil – 17,95€

La Dernière image (Jakupi) – Soleil – 17,95€

Parution : 05/2012

En juin 1999, alors que le conflit au Kosovo se termine, un magazine espagnol propose à Gani Jakupi de faire un reportage sur son retour au pays. Notre protagoniste se voit offrir l’occasion de revoir sa famille restée là-bas alors que lui s’était installé en Espagne. Accompagné de Domingo, un photo-reporter, il va sillonner les routes du Kosovo. Bien que n’étant pas journaliste professionnel, il va vivre l’information de l’intérieur et de l’extérieur en essayant de garder un regard objectif sur la terre qui l’a vu grandir. Il comprendra combien il est difficile de récolter les informations et de faire en sorte qu’elles soient bien transmises à l’usager final. De même, les photos prises durant les conflits peuvent être utilisées avec plus ou moins d’éthique. Gani s’en rendra également compte car Domingo, qui est à ses côtés, est obnubilé par le sensationnel.
Cette bande dessinée, quelque peu autobiographique, puise son origine dans ce reportage qui ne vit jamais le jour. Tout simplement parce que le photo-reporter ne s’est pas entendu avec l’éditeur pour lequel était destiné ce travail. Gani Jakupi (Les Amants de Sylvia) y met en lumière toutes les difficultés du reportage en lui-même. Avec ce que cela comporte de manipulations, d’ambiguïtés au niveau de l’information ou encore de volonté de faire du sensationnel ou pas. Une attention particulière est portée sur les photographes de guerre. Ceux qui en une image arrivent à capter l’essence de ces situations hors du commun. Un album plein de sensibilité et de retenue au vue de l’Histoire, de son histoire. Car ne l’oublions pas, l’auteur s’efforce de rester objectif alors qu’il évolue avec des gens dont certains ne cherchent qu’à photographier des charniers. Ces charniers situés dans le pays de son enfance. Le traitement graphique utilisé est très proche du traitement journalistique. Il n’y a pas de bulles mais uniquement des voix off qui accompagnent chaque case tels des textes liés à des photos. Le dessin réaliste de Gani Jakupi, avec ses teintes ocres, pourrait même s’apparenter à une succession de vieux négatifs de photos. Une émotion forte, voire très forte, s’en dégage.
Une œuvre intimiste, sans aucun parti prix, qui ne peut pas laisser indifférent et qui pousse à la réflexion à bien des niveaux.

Stéphane Girardot



8.1 Bouton Commandez 100-30

Cliquez ci-dessous pour découvrir les premières pages de l’album

La dernière image : Une traversée du Kosovo de l'après-guerre de Gani Jakupi, éditions Soleil

Présenté par digiBiDi, la BD à la demande – Location de bande dessinée, comics, manga, roman graphique online

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*