Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » Freakangels T6 (Ellis, Duffield) – Le Lombard – 16€

Freakangels T6 (Ellis, Duffield) – Le Lombard – 16€

Parution : 05/2012

Le gouvernement anglais les traquant, les douze adolescents dotés de pouvoirs extraordinaires se sont unis afin de lui échapper. Ce fût une véritable apocalypse. Désormais, les Freakangels sont réunis dans un même lieu, quelque part dans ce Whitechapel en ruines. Ils font le point sur leurs pouvoirs, ce qu’ils on fait et les conséquences que cela a eu sur le monde qui les entoure. Mais les choses ont changé car le retour de Mark a révélé chez eux un pouvoir dont ils n’avaient pas conscience : ils sont immortels. Cette dernière donnée les laisse sous le choc. Cependant, ils n’ont pas de temps à perdre. Ils doivent décider du sort de Mark suite à ses agissements, ainsi que de celui de Luke. Ce dernier, qui est l’un des génies du groupe, est devenu un manipulateur et un violeur. Son comportement ne peut pas rester impuni. Il est l’heure pour eux de devenir adultes et d’assumer leurs actes. Le temps de la reconstruction est arrivé.
Warren Ellis (Supergod) nous livre enfin l’ultime tome de Freakangels. Celui de la révélation finale. Celui qui nous donne les clés de la série. Mais l’action, à laquelle on s’attend, met assez longtemps à arriver. Il faut patienter pendant quasiment les deux tiers du livre avant que les « Monstres-anges » décident de sortir de leur réunion au sommet et agissent. Ceci dit, l’ensemble de l’explication finale est cohérente et le récit plaisant. On regrettera quelques traductions hasardeuses comme le terme «zizi» qui n’est pas du tout approprié à la situation dans laquelle il est utilisé. Luke, qui emploie ce terme, est tout de même devenu un violeur et cela fait quelque peu enfantin. On notera également quelques tournures de phrases un peu bizarres. Le graphisme de Paul Duffield a évolué dans le bon sens tout au long de la série. Il nous offre, d’ailleurs, dans ce tome des effets visuels et lumineux très réussis.
Une conclusion explosive (et reconstructrice) pour cette très bonne série de science-fiction.

Stéphane Girardot



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*