Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Coupures irlandaises (Kris, Bailly) – Futuropolis – 16,25€

Coupures irlandaises (Kris, Bailly) – Futuropolis – 16,25€

Parution : 05/2008

« A nous les petites Irlandaises ! ». C’est dans cet état d’esprit que deux adolescents bretons, Nicolas et Christophe, partent à Belfast dans le cadre d’un voyage linguistique. Toutefois, ils ignorent ce qui les attend. En effet, à la fin des années 80, l’Irlande du Nord connait des conflits meurtriers qui opposent l’IRA, le parti nationaliste, à l’armée britannique. A peine arrivés, les deux amis vont être séparés et placés dans deux familles différentes : l’une catholique, située au cœur des explosions, l’autre protestante, à l’abri de la guerre civile. La religion est importante dans ce pays, au point qu’elle fait constamment son apparition dans les sujets de conversation. Nicolas et Christophe pensaient s’amuser, goûter aux bières irlandaises, et rencontrer un tas de filles, pour rentrer en France avec des souvenirs festifs. Toutefois, c’est en adultes qu’ils retourneront sur leur terre natale, car « dans la guerre, les enfants n’existent pas »…
Ce récit historique mi-fictif, mi-autobiographique, est scénarisé par Kris, qui n’est autre que Christophe, l’adolescent de cette bande dessinée. On aurait pu penser en lisant les premières pages que nous suivrions les folles aventures de deux ados avides de premiers souvenirs, de débauche dans des rues pleines de pubs, mais non. Le seul cliché irlandais qui s’offre au lecteur, c’est la pluie. C’est une Irlande plongée dans la violence et le chaos que nous présente le scénariste, sauf lorsque l’on se trouve dans les quartiers protestants où le célèbre vert irlandais est présent. Sont opposées également les émotions ; lorsque les garçons passent du temps avec leurs nouvelles amies, ce sont des visages souriants et innocents que nous voyons, et non la peur que l’on peut lire sur leur visage lorsqu’ils croisent des soldats armés. C’est avec beaucoup de talents que le dessinateur Vincent Bailly nous peint ces contrastes. De plus, il réussit à montrer la violence que la population vit au quotidien sans choquer le lecteur. Enfin le dossier qui clôt cet album retrace l’histoire du conflit nord-irlandais, des témoignages, et des propos de l’auteur.
C’est une aventure captivante et instructive que nous offre ce récit partagé entre les relations humaines et l’enfer de la guerre.

Claire Coutadeur



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*