Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » La Ribambelle T8 (Zidrou, Krings, BenBK) – Dargaud – 10,60€

La Ribambelle T8 (Zidrou, Krings, BenBK) – Dargaud – 10,60€

Parution : 08/2012

Alors que Grenadine se plaint d’avoir grossi de quelques centaines de grammes, Atchi et Atcha reçoivent une nouvelle qui emplit de joie leurs modestes personnes. Leur tante a en effet décidé de les inviter au Japon pour assister au tournoi auquel elle va prochainement participer. Devant la déception des autres membres qui auraient rêvé de les accompagner, Archibald trouve le moyen de faire partir tout le monde, même le toujours serviable James. Arrivée au Pays du Soleil Levant, la Ribambelle découvre que tata Mitsuko excelle en sumo et s’apprête à affronter le plus grand champion du pays, le terrible Akilo Tadesushi…
Après un premier tome de reprise qui a totalement validé l’intérêt de l’entreprise, cette suite se révèle un poil décevante dans son scénario. Même s’il est principalement destiné à la jeunesse, les lecteurs qui ont grandi avec l’œuvre de Roba aimeraient sans doute une récit plus dense en rebondissements et en clins d’œil. Malgré le plaisir de retrouver tous ces personnages attachants, Zidrou semble réaliser le minimum syndical avec une intrigue bien simple et sans surprises. Heureusement, Jean-Marc Krings compense ce manque par son graphisme rond et plein de détails, qui fait sans doute de lui le meilleur héritier de cette école belge dont est issue Roba. Chaque page fourmille ainsi de décors fouillés dans lesquels on peut s’amuser à retrouver de nombreuses références.
Des aventures modernes menées par un brillant dessinateur, qui méritera à l’avenir un scénario plus surprenant, à l’image de ceux auxquels Zidrou nous avait habitués jusque-là…

Arnaud Gueury

Chronique du Tome 7



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Un Commentaire

  1. Posté 31 décembre 2012 at 13 h 12 min | Permalink

    Je ne peux pas compter le nombre de mes lectures des sept premiers tomes de cette série qui a vraiment participé à mes premiers bonheurs bédéphiles. Je suis donc curieux de découvrir la suite de leurs aventures. Il faudra que j’y jette un coup d’oeil. Au plaisir de te relire…

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*