Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » Judge Dredd – Intégrale T3 (Wagner & Mills, Collectif) – Soleil – 29,95€

Judge Dredd – Intégrale T3 (Wagner & Mills, Collectif) – Soleil – 29,95€

Parution : 02/2013

En l’an 2101. Mega-City One, ville futuriste et corrompue, isole la population des mutants et du désert nucléaire connu sous le nom de Terre Maudite. Seuls remparts face à la sauvagerie et au crime, les Juges sont à la fois policiers, magistrats et bourreaux, habilités à rendre justice si nécessaire. Le Juge Dredd est le meilleur d’entre eux, le plus craint et le plus respecté. Il s’évertue à pacifier les rues par sa volonté sans faille et sa foi en la loi. Déterminé et implacable, il est prêt à affronter tous les criminels : tueurs de juges, messie mutant, robots détraqués, mafieux, médecins pervers… Et le pire de tous, un homologue venu d’un autre monde où la vie a été déclarée hors-la-loi, le terrible et méphitique Juge Death…
De cette série créée en 1977 dans les pages du magazine anglais 2000AD, devenue une œuvre culte au fil des ans et des épisodes parus depuis dans des séries régulières ou des séries dérivées, il y a beaucoup à dire. Tout d’abord qu’elle a révélé une quantité impressionnante d’artistes britanniques dont certains ont ensuite brillé dans des productions américaines : Brian Bolland (The Killing Joke), Dave Gibbons (Watchmen), Mike McMahon, Brendan McCarthy, Ian Gibson, Garry Leach, Ron Smith, John Cooper et Barry Mitchell, entre autres. Les fans attendaient donc depuis longtemps la parution en français d’une intégrale des aventures de Dredd. C’est donc chose faite grâce à Soleil, qui publie ce troisième volume contenant les « progs » (épisodes) 116 à 154, dans le noir et blanc original. La brièveté des histoires peut surprendre – généralement 6 pages par chapitre, et rarement plus d’un chapitre pour les développer – mais cela donne un ton unique qui permet aux auteurs de jongler avec les styles. L’humour noir que manient si bien les Britanniques est ainsi fréquent, mais il alterne avec des registres plus émouvants, acerbes ou philosophiques. La critique de la société américaine de la fin des années 70 est plus qu’évidente mais, traitée avec talent, elle permet toutes les variations. Montrant plusieurs facettes du héros, plus humain qu’il n’y parait, cette intégrale est aussi l’occasion de découvrir en fin de tome, avec le trait excellent de Bolland, la première apparition du Juge Death (prog 149) et de la Juge-Psi Cassandra Anderson (prog 150) – aperçue dans le film Dredd récemment sorti en vidéo – deux personnages majeurs, la seconde ayant droit quelques années plus tard à sa propre série, Anderson : Psi-Division.
Une très belle édition d’une série culte qui a vieilli mais qui mérite d’être (re)découverte dans son format original.

Arnaud Gueury



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*