Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » Alien – Le Huitième Passager (Goodwin, Simonson, Collectif) – Soleil – 14,95€

Alien – Le Huitième Passager (Goodwin, Simonson, Collectif) – Soleil – 14,95€

Parution : 04/2013

Dans le silence de l’espace, le Nostromo, un petit vaisseau remorqueur, voit ses passagers se réveiller après un long voyage. Pour autant, le retour sur Terre prévu n’a pas eu lieu. Maman, l’ordinateur de bord, annonce qu’un message en provenance d’une planète proche lui est parvenu. Sans certitude sur son origine, la détection d’une possible intelligence non-humaine doit faire l’objet d’une vérification. Contrainte d’envoyer une navette de reconnaissance, une partie de l’équipe part à l’aveuglette. Sur place, ils découvrent un immense vaisseau extra-terrestre et une forme de vie fossilisée. En poussant plus loin l’inspection, Kane est attaqué par un organisme qui se fixe à son visage. Malgré les réticences du lieutenant Ripley, ce huitième passager est ramené à bord. Personne ne les entendra crier…
Adaptation officielle de l’œuvre culte de Ridley Scott, cet album, initialement paru dans le magazine américain Heavy Metal à la sortie du film en 1979 et que Soleil propose pour la première fois en France, a bénéficié d’une restauration très récente, notamment au niveau des couleurs. On peut donc féliciter les éditeurs pour avoir su confier cette tache délicate à des auteurs de renom qui ont su conserver le rythme et la noirceur du long-métrage, même si l’ambiance claustrophobique qui a fait le succès du film ne peut être rendu avec la même force. Riche d’une immense carrière de scénariste et d’éditeur – on lui doit les premières traductions en anglais d’Akira et des travaux de Moebius – Archie Goodwin possédait déjà l’expérience d’adaptations cinéma, puisqu’il avait déjà œuvré sur celles du premier Star Wars et de Rencontres du Troisième Type, avant Blade Runner, L’Empire contre-attaque et Le Retour du Jedi. Au dessin, l’immense Walter Simonson, scénariste et dessinateur prolifique qui a rencontré Goodwin en travaillant sur Manhunter quelques années plus tôt, offre son trait réaliste à cet album. En collant au mieux à l’esthétique créé par Moebius et l’artiste suisse H.R. Giger, et en représentant les comédiens de façon fidèle, il réussit à apporter son propre style à l’ensemble. Pour convaincre définitivement les fans, quelques courts passages de la BD reprennent des scènes coupées au montage !
Un album au format franco-belge pour une adaptation à ne pas manquer.

Arnaud Gueury



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*