Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » Les Désobeisseurs (Collectif) – Vide Cocagne – 15€

Les Désobeisseurs (Collectif) – Vide Cocagne – 15€

Parution : 04/2013

Il est une catégorie socio-professionnelle très mal connue et pourtant largement côtoyée, décriée, critiquée, calomniée, diffamée, voire même insultée : les fonctionnaires. Pourtant, ils assurent des missions de service public, qui ne pourraient pas être soumises aux enjeux du secteur privé, par leur essence incompatible à la rentabilité économique. Ils sont des millions à exercer ces missions essentielles et à croire à l’engagement, au service à la population, sans vraiment se résigner devant la caricature et l’acharnement médiatique qui les rend responsables de la débâcle économique du pays. En repensant économiquement le modèle du service public, les directives de l’Etat et leurs applications concrètes ne permettent plus aux professionnels d’assurer dignement l’ensemble de leurs missions. Certains d’entre eux s’exposent alors pour le bien commun: les Désobeisseurs. Dans l’Education Nationale, à Pôle Emploi, à la SNCF, à EDF, à l’ONF, à La Poste, infirmiers et travailleurs sociaux, les Désobeisseurs mettent l’Etat face à ses responsabilités. Loin de subir dans le silence et la résignation les diminutions de financements et les suppressions de postes, ils proposent des solutions alternatives sur la bases de la désobéissance civique.
Les éditions Vide Cocagne rendent hommage aux salariés en lutte. Bien qu’elle soit nécessaire et concomitante à la dégradation du service public, il ne s’agit pas ici de lutte syndicale pour l’amélioration des conditions de travail, mais bien de la dégradation des services que l’Etat se doit d’assurer à l’ensemble de la population. A leurs manières, ils interpellent les politiciens qui ne mesurent pas toujours les conséquences des dispositions réglementaires qu’ils institutionnalisent ou, pour certains, qui doivent s’en contrefoutre royalement, préférant réaliser des économies rapides. Fabien Grolleau, Damien Roudeau, Camille Burger, Terreur Graphique, Nicolas La Casinière, Pat Ryu, Benjamin Adam et Don Pedro de la Vega racontent tour à tour leur rencontre avec un ou plusieurs de ces agents qui prennent le risque de dire non quand cela leur semble nécessaire. Entièrement en noir et blanc, ce format souple laisse le champ libre aux auteurs pour nous livrer un nombre importants d’informations et permettre aux Désobeisseurs de se rassembler sous une seule et même bannière.
Chacun a le souvenir exaspéré d’un fonctionnaire naturellement fourbu qui semblait trop débordé pour nous apporter la considération que l’on attendait. Néanmoins, les Désobéisseurs rappellent à quel point la compétence et l’engagement peuvent amener des réponses concrètes et de qualités aux services publics.

Alain Lamourette



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , , , , , , , ,

2 Commentaires

  1. Posté 13 juillet 2013 at 11 h 02 min | Permalink

    Bonjour,
    professeur de Sciences Economiques et Sociales au lycée, j’ai longuement étudié la transformation des prérogatives de l’Etat et sa remise en cause, née de la contre-révolution libérale des 80s, en même temps que je la constate depuis quelques années dans l’enseignement, à La Poste, à l’hôpital, au Pôle Emploi, etc. Je me retrouve complètement dans votre propos.
    Deux petites remarques : 1. au sens strict, les fonctionnaires ne sont pas une catégorie socioprofessionnelle (PCS au sens de l’Insee), 2. les fonctionnaires ne sont pas les seuls à exercer un service public (vacataires, contractuels, etc.), ce qui remet au 1er plan la problématique de la précarité, qui rend encore plus compliqué le maintien d’un service de qualité, et qui peut justifier, pour ceux qui ne comprennent rien aux enjeux, la remise en cause du service public en question.

  2. AL
    Posté 15 juillet 2013 at 11 h 25 min | Permalink

    Bonjour,

    Merci pour ces quelques précisions.

    J’éspère que cette chronique vous a donné envie de lire ce trés bon album des Edtions Vide Cocagne.

    Alain

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*