Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Sara Lone T1 (Arnoux, Morancho) – Sandawe – 11,95€

Sara Lone T1 (Arnoux, Morancho) – Sandawe – 11,95€

Parution : 10/2013

Dans un coin discret des dunes, non loin de la plage, un couple de jeunes tombe nez à nez avec une tête grossièrement coupée et posée au-dessus d’un corps enterré. La victime était le patron d’une pêcherie. Son nom : Ron Carruthers. Sa seule famille se résume à sa fille, Joy, qui est partie voilà quelques années, après une dispute, à la Nouvelle-Orléans. Dans le Nola des années 50, la jeune Joy Carruthers se fait appeler Sara Lone et travaille dans un cabaret nommé le Blue Parrot. Mais, alors qu’on lui annonce la mort de son père, la jeune fille se retrouve bien malgré elle accusée de meurtre et mêlée à une affaire où les services secrets, ainsi que la mafia, sont partie prenante. Cependant, après moultes péripéties, une interrogation demeure : qui a tué le vieux Carruthers ? Et pourquoi ?
Après plusieurs présentations infructueuses auprès de certains éditeurs, Sara Lone s’en est retournée dans les tiroirs de son créateur pour un temps. Un désintérêt dû à la situation économique du moment qui est très certainement aujourd’hui, avec le recul, source de regrets. En effet, ce sont les éditions Sandawe qui ont eu le nez de récupérer ce dossier et présentent désormais dans leur catalogue ce polar qui est de fort bonne qualité. Erik Arnoux (Les Aigles décapitées), en scénariste expérimenté qu’il est, nous projette dans les années 50 avec une histoire dense et parfaitement rythmée qui commence très fort avec la découverte d’un macchabée. Histoire de nous mettre dans le bain. La suite est basée sur plusieurs intrigues qui viennent s’imbriquer. Et l’ensemble tient bien la route et ne manque ni d’intérêt ni de rebondissements. De plus, graphiquement, David Morancho met parfaitement en avant le récit avec un trait soigné, précis et dynamique. Le dessinateur ibérique est très à l’aise avec l’univers polar de la série auquel il applique une mise en couleur des plus appropriées.
Le tome 2 est déjà financé chez Sandawe, ce qui signifie que les lecteurs n’auront pas trop à attendre la suite de cet excellent polar.

Stéphane Girardot



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*