Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Antares T5  (Léo) – Dargaud – 11.99€

Antares T5  (Léo) – Dargaud – 11.99€

antares-tome-5-episode-5
Parution : 10/2013

Synopsis
La saga des Mondes d’Aldebaran se déroule vers la fin du XXIIème siècle. Elle est composée de 3 cycles qui se suivent chronologiquement (Aldébaran, Bételgeuse et Antarès) ainsi qu’un cycle parallèle (les survivants). Dans les 3 cycles principaux, Léo décrit l’exploration d’une nouvelle planète avec en fil conducteur la présence d’une race extraterrestre aux pouvoirs et motivations mystérieuses « les Mantrisses ».

Résumé des épisodes précédents du cycle 3
Kim Keller repart à l’aventure avec ses amis pour tenter de coloniser cette fois-ci la planète Antarès-5. Comme dans les autres cycles, la faune et flore locales sont plus hostiles et exotiques que jamais. Cette fois-ci, l’expédition a été financée par une secte intégriste à la vision très particulière du rôle de la Femme (ce qui ne manquera pas de créer des étincelles avec nos héroïnes au caractère bien trempé). A la fin du tome 4, la fille de Kim Keller est enlevée par un mystérieux rayon qui semble l’avoir téléportée vers la planète voisine, Antarès-4. Kim va donc se démener pour lancer une expédition de sauvetage, tout en essayant de convaincre le chef de la secte intégriste (Jedediah).

Résumé de l’épisode 5
En route pour Antarès-4! L’équipe finit par arriver au point X où ils trouvent une sphère aux propriétés étranges, probablement liée à ces disparitions inexpliquées. Jedediah fait de son côté son maximum pour saboter la mission, qui pour lui n’est pas une mission de sauvetage mais La rencontre diplomatique avec une intelligence extraterrestre supérieure (la présence de femmes aussi peu vertueuses étant par ailleurs inacceptable à ses yeux).

Notre avis
Il s’agit de l’avant-dernier tome du 3ème cycle d’Aldebaran, sachant que les mantrisses n’ont toujours pas pointé le bout de leur nez: légère déception même si nous avons toujours notre dose de créatures pour le moins bizarres, et que nos deux personnages fétiches féminins restent bien présents dans l’aventure. Mais Léo a très bien dosé la composition de ce cycle: ce tome est bien celui qui pose le plus de questions et suscite le plus l’envie!
Point de vue du dessin, on reste dans la même lignée que tous les autres tomes, à savoir un rendu relativement simple et épuré, avec peu de nuances de couleurs et un souhait de représentation réaliste, avec des personnages qui semblent toujours un peu raides. Cependant, ce qui fait la magie des mondes d’Aldebaran reste la représentation surnaturelle de ces mondes extraterrestres, quasi poétiques par moments. Régulièrement, nous avons des arrêts sur image avec les personnages qui sont émerveillés par les vues surprenantes dont ils sont témoins…. émerveillement que nous partageons toujours avec autant de plaisir.

En deux mots
Vivement le tome prochain pour enfin avoir le dénouement de ce cycle

Julien Jaccone

Lien vers la page de l’éditeur : Antares épisode 5



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*