Accueil » Univers BD Européenne » News BD européenne » Le Salon du Livre de Paris 2014

Le Salon du Livre de Paris 2014

DSCN0398

Cette année encore, l’équipe de Bulle d’Encre s’est rendue au Salon du Livre de Paris, qui se tenait du 21 au 24 mars 2014.
Devenu un rendez-vous littéraire incontournable, ce salon draine un public de plus en plus nombreux et attire aussi les personnalités, qu’elles soient de la politique, du spectacle, de la télévision ou du sport.

DSCN0394

Mafalda était à l’honneur

Nous avons eu la chance d’assister à l’inauguration du Salon. Chaque stand accueillait ses invités, retrouvant ici des connaissances, discutant là avec de nouveaux clients, nouant là-bas de nouveaux partenariats. C’est le calme avant la tempête de l’ouverture officielle et les petits fours et les coupes de champagne ornent les tables.

DSCN0407

Venu de Shanghai, le vice-maire Ai Baojun visitait un stand dédié à la Chine

C’est à ce moment-là que les politiques font leur apparition. Cristina Fernández de Kirchner, la Présidente de l’Argentine, était venue spécialement pour cette inauguration : son pays était mis à l’honneur dans la programmation. Un impressionnant service d’ordre a été mis en place, mais nous avons réussi malgré tout à immortaliser sa venue, non sans mal. Elle était accompagnée de Jean-Marc Ayrault, alors toujours Premier Ministre.

DSCN0415

La photo est floue à cause dans la cohue… Cristina Fernández de Kirchner, Présidente de l’Argentine, était venue inaugurer le Salon du Livre.

DSCN0419

DSCN0422

DSCN0429

L’arrivée de Jean-Marc Ayrault a été très remarquée… et suivie par la presse.

A ce propos, anecdote amusante, mais nous avons croisé différentes personnalités politiques et quasiment toutes ont été concernées par le remaniement : certaines ont perdu leur poste (Pierre Moscovici, Yamina Benguigui, Jean-Marc Ayrault), d’autres en ont gagné un (Ségolène Royal).

140323-10

Ségolène Royal en dédicace

DSCN0411

Yamina Benguigui, à l’époque Ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée de la Francophonie

Bon, entrons désormais dans le vif du sujet : les portes s’ouvrent enfin pour le public, les allées sont vite remplies.
Nous profitons du Salon pour réaliser des interviews (que vous retrouverez ultérieurement sur notre site) et nous partons nous livrer à cet exercice annuel : la chasse aux personnalités. Chaque année, en effet, nous allons à la rencontre de ces personnes médiatisées afin de parler BD avec eux, il y a souvent de sacrées surprises.

Commençons notre tour d’horizon :
140323-8
Cécilia Attias, l’ancienne épouse de Nicolas Sarkozy, nous raconte ainsi qu’elle lisait énormément de BD dans son enfance, notamment les grands classiques comme Lucky Luke, Gaston, Astérix ou les Schtroumpfs. Elle continue à en lire et nous livre que ses frères étaient accros à Michel Vaillant.

140323-9
Kenza Braiga, ancienne lofteuse et désormais animatrice radio, a remplacé les Tom-Tom et Nana de son enfance par un tout autre genre : elle adore les BD érotiques. En revanche, elle n’aime absolument pas les mangas.

DSCN0481
Grichka Bogdanov nous explique qu’il lit énormément de BD, tout comme son frère. Ils regroupent les BD par grandes « familles », tels que les grands scénaristes.

140323-16
Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre et actuellement sénateur, reconnaît que la BD n’est pas du tout sa tasse de thé, il revendique son incompétence dans le domaine. Il est resté sur Tintin et quelques autres classiques mais ne s’y est jamais remis… Pourtant, il nous explique que plusieurs de ses amis essayent de lui faire découvrir d’autres séries, sans succès.

140323-11
Hubert Védrine, ancien collaborateur de François Mitterand, est exactement l’inverse : il a lu beaucoup de BD dans sa jeunesse et continue à en lire, notamment des séries comme Largo Winch, des BD oniriques ou de la SF. Il nous explique que ses fils adorent la BD et qu’il considère ce média comme un mode d’expression fort. Il nous parle même de Jacobs et d’Hergé et se définie même comme « un peu spécialiste de la ligne claire ». Hergé est pour lui un véritable maître, capable d’avoir des gags incessants dans ses albums tout en livrant une histoire intemporelle. Il aime aussi beaucoup les dessins de Manara ainsi que l’oeuvre d’Hugo Pratt.

Après ces quelques rencontres, nous avons déambulé dans les différentes expositions (certaines ont été vues lors du vernissage). Il y en avait pour tous les goûts mais il est vrai que le cadre du Salon du Livre ne se prête guère à cela : public nombreux devant les oeuvres exposées, expositions difficiles à trouver dans le vaste espace de la Porte de Versailles (on peut passer cinq fois devant une exposition sans la remarquer).

Et bien évidemment, il y avait les inévitables séances de dédicaces. Ces espaces dédicaces n’étaient pas les lieux les plus conviviaux du salon : il y a un monde fou et le temps n’était pas du tout à l’échange. Le Salon offre une programmation tellement riche et variée qu’il était même dommage de se bloquer une demie-journée, si ce n’est plus, pour une dédicace

De nombreuses autres animations étaient aussi proposées mais nous n’avons malheureusement pas eu le temps de tout découvrir.
Une édition 2014 vraiment de qualité et une programmation tellement variée que n’importe qui peut y trouver son compte.

140323-4

Le stand SNCF dédié au Prix du Polar

DSCN0434

Le stand Ki-oon

DSCN0435

Un bel espace pour accueillir Kaori Yuki

DSCN0436

La boutique Glénat

Anthony Roux
Photos © Bulle d’Encre – Julien Cartry, Paul Silo et Anthony Roux

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*