Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » La loi des seigneurs (de Choisy) – Michalon – 19,50€

La loi des seigneurs (de Choisy) – Michalon – 19,50€

La loi des seigneurs
Parution : 04/2014

Résumé
En 2014 après JC, toute la Gaule est sereine. Toute, non ! Une famille résiste encore et toujours à la bonne entente. Ce livre raconte le conflit déchirant la famille Uderzo, avec d’un côté le créateur d’Astérix, Albert Uderzo, son épouse et ses collaborateurs, de l’autre, sa fille unique, Sylvie et son époux, Bernard de Choisy. Au centre, des avocats, des juristes et un petit Gaulois qui vaut son pesant de sesterces. Ce conflit débute en 2007 quand Sylvie, alors salariée des éditions Albert René, est licenciée. L’année suivante, la maison d’éditions entre dans le giron d’Hachette. En 2011, elle porte plainte contre X pour abus de faiblesse. Et en 2013, la réplique : Albert Uderzo porte plainte contre sa fille et son gendre pour « violences psychologiques »… Le feuilleton judiciaire est loin d’être fini.

Notre avis
La parole a souvent été donnée au « camp » (qui n’est pas romain cette fois) d’Albert Uderzo et, pour la partie adverse, cela fait parti d’un plan de communication savamment huilé, provenant de l’entourage même du dessinateur d’Astérix, ce même entourage accusé d’abus de faiblesse. Cette fois-ci, c’est le « camp » de Sylvie Uderzo qui prend la parole avec cet ouvrage rédigé par un des principaux protagonistes : l’époux de Sylvie, accusé aussi dans l’affaire qui déchire cette famille. Ce n’est donc pas un observateur extérieur qui présente cette affaire mais bien un de ses acteurs. Bernard de Choisy et Sylvie Uderzo (qui participe en préfaçant cet ouvrage) en sont d’ailleurs parfaitement conscients et s’efforcent de justifier leur démarche dès l’ouverture. Bien évidemment, cette affaire est présentée de façon très subjective et c’est au lecteur d’avoir le recul nécessaire pour se faire son propre avis sur le sujet où tout est dit, ainsi que son contraire. Il est néanmoins intéressant d’avoir ce retour, venant contrebalancer une certaine forme de diabolisation de la fille et du gendre. Mais une certitude malgré tout : on termine l’ouvrage avec un goût très amer. La relation entre le père et sa fille unique, qui démarrait pourtant sous les meilleurs auspices, est devenue un énorme gâchis, pire qu’après le passage de l’infâme Détritus venu semer la zizanie. La Pax Romana semble bien compromise.

En deux mots
L’affaire Uderzo vue par l’époux de Sylvie Uderzo.

Anthony Roux

Lien vers la page Michalon de l’ouvrage : La loi des seigneurs



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , , , , , ,

2 Commentaires

  1. Posté 28 avril 2014 at 13 h 35 min | Permalink

    Merci de votre retour. Deux précisions importantes.
    D’abord le livre est basé sur les actes officiels du dossier pénal, ce qui est assez rarement rapporté.
    Ensuite, le livre est un acte de courage face à l’armée organisé, vous le rappelez, qui est en face de nous. Il n’y a pas d’amertume à avoir. Il y a une réalité que ce livre rapporte. S’il est sans complaisance pour l’entourage d’Albert que vous avez ainsi pu découvrir, il demeure extrêmement respectueux de l’artiste qu’est mon père. Il dit simplement la vérité: sans elle, aucun rapprochement ne serait possible.
    J’espère que vous avez compris que, contrairement à la volonté des professionnels en face de nous, il ne s’agit pas d’un conflit familial. Il est essentiel que vous puissiez comprendre que c’est le mauvais réglage de l’objectif voulu par nos adversaires: des Romains se sont emparés, non seulement du Village, mais aussi de son chef. c’est pour lui que je me bats!
    S

  2. Posté 1 mai 2014 at 16 h 16 min | Permalink

    Bonjour Sylvie et merci d’être venue vous exprimer ici.

    J’ai justement voulu, dans cette chronique, ne pas prendre position dans cette affaire et de prendre du recul.
    J’espère que ce conflit trouvera une issue favorable pour votre famille.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*