Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » Un thé pour Yumiko (Obata) – Gallimard – 22€

Un thé pour Yumiko (Obata) – Gallimard – 22€

Unthépouryumiko
Parution : 03/2014

Résumé
Dans le Londres cosmopolite de ces dernières années, Yumiko est une jeune japonaise réaliste sur son intégration et sur ce qu’elle lui a coûtée. Yumiko travaille dans la publicité. Elle est fiancée à Mark. Ce dernier remarque une forme de trouble quand elle croise d’autres Japonais à Londres, sans qu’elle puisse vraiment l’exprimer. Pourtant, cela l’irrite quand il en parle.
Le père de la jeune femme décède brutalement d’une chute d’alpinisme. Cette épisode tragique va la conduire au Japon pour les funérailles. Là bas, les souvenirs se bousculent. Elle revoit son père qui n’espérait que son retour au pays, pour épouser le fils d’un ami. Pendant les funérailles, elle n’arrive pas a pleurer. Le poids social insulaire qui pèse sur ses épaules l’étouffe.
Elle repense, subjuguée, à la sensation vécue dans un temple Shinto lors d’une répétition de théâtre No. Elle en profite pour rendre visite à sa mère et lui annonce son projet de mariage avec Mark. Elle a toujours encouragé Yumiko à aller s’installer en Europe, a vivre librement, loin des conventions qui l’ont obligées à divorcer pour ne pas sacrifier ses ambitions. Elle est ravie de voir que sa fille réalise son propre rêve. Pourtant, Yumiko retrouve ses racines au Japon. Elle ne peut, ne veut pas les oublier.
Tiraillée entre deux cultures, Yumiko apprend à ne plus composer d’un côté comme de l’autre, mais à vivre avec les deux facettes de sa personnalité.

Notre avis
On ne connaît que trop bien les clichés qui sont véhiculés sur les mangas. Shonen bodybuildés où les héros surenchérissent de super-pouvoirs et de grosses boules de feux. Shojo dégoulinant de mièvreries et de candeur. Bien sûr, il y a toujours des livres qui sortent du cadre des bouquins mainstream qui contaminent tous les bambins (grands et petits) de la planète. S’il en est un particulièrement remarquable sorti ces derniers temps, c’est un Thé pour Yumiko.
Fumio Obata (L’incroyable histoire de la sauce Soja) joue avec ses propres représentations sur les traditions de son pays et leur vitalité dans un monde globalisé. A travers l’approche sensible du personnage féminin de Yumiko, l’auteur fait résonner chez le lecteur les dilemmes et les conflits de loyauté d’une génération d’expatriés qui doit composer son identité. A l’image de la couverture, la jeune femme tourne le dos aux traditions et détourne le regard. Une posture qu’elle devra surpasser dans cette aventure introspective magnifiquement servie par une aquarelle mise en exergue par l’art japonais du théâtre No, dont l’héroïne note « le calme et l’énergie ardente et délicate à la fois ».

En deux mots
Une claque esthétique et narrative, où Yumiko sert de pont entre le respect des valeurs traditionnelles Japonaises et la détermination paisible d’une émancipation féminine assumée.

Alain Lamourette

Lien vers la page éditeur de l’album : Un thé pour Yumiko



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*