Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Je n’ai jamais connu la guerre (Safieddine, Begon) – Casterman – 16€

Je n’ai jamais connu la guerre (Safieddine, Begon) – Casterman – 16€

L.10EBBN001568.N001_JamConGUE_C_FR

Parution : 05/2013

Résumé
Darius ne se contente pas de réaliser un parcours professionnel rêvé. Marié et jeune papa, il vit à Paris d’un procédé révolutionnaire et rémunérateur, l’implantation de souvenirs, pour qui y mettra le prix. S’il apaise ou distrait ses clients à grands coups de voyages vénitiens et autres vie de rockstar, Darius n’en affronte pas moins des angoisses, lui revenant de sa jeunesse libanaise fragmentée par la guerre. Et voilà que Cerise, un de ses premiers amours, réapparaît dans sa vie.

Notre avis
On savait Joseph Safieddine figurer parmi les jeunes auteurs prometteurs de bande-dessinée, notamment grâce au réussi L’homme sans rêve, édité par Manolosanctis en 2011. Le scénariste confirme ici sa maîtrise de l’intrigue, en construisant un récit d’une certaine complexité, mais dont la qualité d’écriture happe bien plus lecteur qu’elle ne le perd. On suit son héros Darius entre réalité, rêve et flashbacks, vite embarqué par une histoire aux variations de rythme très bien menées. Il fallait une main solide, pour assurer la concrétisation graphique d’un riche matériau scénaristique. Défi que relève impeccablement Maud Begon (son site http://maudbegon.fr). Auteure d’Antigone voilà quelques années également chez Manolosanctis, et de plusieurs épisodes très réussis de la série Les Autres Gens, cette jeune dessinatrice, passée par l’ENSAAMA Olivier de Serres, brille ici sur tous les tableaux, autant dans la conception des différentes ambiances où baignent les personnages que dans la définition graphique de ces derniers. Ceux qui n’auront jusqu’ici pas encore saisi l‘occasion de connaitre son trait comme les récits de Joseph Safieddine trouveront une belle opportunité de se rattraper avec cet ouvrage, débordant de qualités.

En deux mots
Un excellent album, immergeant littéralement ses lecteurs dans le passé, le présent et les pensées des personnages.

Damian Leverd

Lien vers la page Casterman de : Je n’ai jamais connu la guerre


8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , , , ,

2 Commentaires

  1. Domitille
    Posté 4 juillet 2014 at 17 h 19 min | Permalink

    Bel article ! par contre c’est « Joseph » !

  2. Posté 7 juillet 2014 at 9 h 43 min | Permalink

    Merci pour la précision 🙂

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*