Accueil » Autour de la BD » Les coulisses » La marche des auteurs de BD à Angoulême

La marche des auteurs de BD à Angoulême

affiche-tarif-2014

L’appel du Syndicat des Auteurs de BD (SNAC BD) a été entendu : de nombreux auteurs sont descendus dans la rue, en marge du festival d’Angoulême le samedi 31 janvier 2015.
La veille, les premiers Etats généraux de la BD ont été organisés afin de faire le point sur la situation économique du secteur de la BD et principalement de ses auteurs.

La raison principale de ce mouvement, une première dans la profession ? Un projet d’augmentation de cotisation de retraite complémentaire, obligatoire elle ponctionnera l’équivalent d’un mois de salaire pour un secteur où la majorité des auteurs ne gagne même pas le SMIC ! Et il est important de préciser, pour les esprits chagrins qui ne verraient dans cette manifestation qu’une défense de privilèges d’une corporation dessinant des petits Mickeys, que les auteurs payent également des impôts, des charges et sans certains droits sociaux (chômage, arrêt maladie,…).

Ce projet de réforme arrive dans une période déjà très difficile : le secteur se paupérise de plus en plus (de moins en moins d’auteurs vivent de leur art et la moitié d’entre eux touche moins que le SMIC, il est également de plus en plus difficile d’être visible en librairie) alors que du côté de Bruxelles, une élue européenne du Parti Pirate allemand, Julia Reda, souhaite réduire la durée des droits d’auteur de 70 à 50 ans et renforcer les exceptions au droit d’auteur.

Après de multiples débats infructueux avec les pouvoirs publics, les auteurs espèrent bien que cette action permettra de sensibiliser le chef de l’Etat à cette situation. François Hollande, annoncé au festival d’Angoulême, a confirmé finalement qu’il ne viendra pas… La Ministre de la Culture, Fleur Pellerin, sera bien là le dimanche. Il faut désormais souhaiter que cette visite officielle ne serve pas qu’à serrer quelques mains mais que les auteurs bénéficieront enfin d’une écoute.

Anthony Roux

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*