Accueil » Univers Manga » Chroniques Manga » Ressentiment T2 (Hanazawa) – Ki-oon – 9,65€

Ressentiment T2 (Hanazawa) – Ki-oon – 9,65€

ressentimentParution : 01/2015

Résumé
Ce second et dernier volume fait naturellement suite aux débuts des mésaventures de Takuro Sakamoto (cf Tome 1). Malgré un physique plus attrayant dans le monde virtuel de « Unreal », Tsukiko, sa dulcinée, lui résiste. La raison : elle en aime un autre, un dénommé Kanzaki qui, sans qu’elle se l’explique, lui rappelle un lointain souvenir enfui. Takuro décide finalement de lui rendre sa liberté. Seule, elle finit dans une maison close pour finalement y travailler. En l’apprenant, notre « héros » décide de la récupérer mais le Neuvième Empire détruit le quartier des plaisirs et élimine Kanzaki. Takuro arrivera-t-il à ses fins et à faire évoluer sa relation compliquée avec Tsukiko ? Il n’en a pas fini avec « Unreal« .

Notre avis
Plus encore que dans le premier volume, Kengo Hanazawa met en réelle opposition le réel et le virtuel : on retrouve plus que jamais cette illusion du refuge gommant les frustrations du quotidien. Et tout en développant ces deux penchants, l’auteur nous offre de nouveaux éléments et de nouvelles intrigues… jusqu’à ce que le lecteur se demande même comment il pourra y voir une conclusion réussie malgré les presque quatre cents pages de ce second volet. Et justement, après coup, on se demande pourquoi Ki-oon, l’éditeur de Ressentiment, n’a pas opté pour des tomes moins volumineux, quitte à décliner l’histoire en plus de livres et à ne pas respecter à la lettre, j’imagine, la conception d’origine : le confort en aurait été plus important.
Pour revenir à l’histoire, la finale se révèle à la hauteur de nos attentes et se transforme même en une sorte de moralité bénéfique sur l’acceptation des différences et de l’imperfection, le tout sous un voile d’un complot mégalomaniaque à cheval entre le réel et l’irréel. L’ensemble offre à ce seinen assez réussi un feu d’artifices effréné particulièrement réussi. S’il faut pouvoir rentrer dans l’univers parfois un peu étrange d’Hanazawa, il est appréciable de voir une histoire réussie en si peu de tomes. 

En deux mots
« Kengo Hanazawa met en réelle opposition le réel et le virtuel : on retrouve plus que jamais cette illusion du refuge gommant les frustrations du quotidien »

Gaël Barzin

Lien vers la page Ki-oon de : Ressentiment T2

navAmazonLogoFooter._V169459217_

Tags : , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*