Accueil » Univers BD Européenne » News BD européenne » Une maison d’éditions BD exclusivement consacrée à la télé-réalité…

Une maison d’éditions BD exclusivement consacrée à la télé-réalité…

affiche-tarif-2014

Le Salon du Livre de Paris permet de faire de nouvelles découvertes… Parmi elles, un petit stand où se trouvait une starlette sortie d’une quelconque émission de télé-réalité de la TNT. Et là, un quadra vient à notre rencontre (le badge presse aide pas mal) et nous présente ce projet : une maison d’éditions qui consacrera son catalogue à la télé-réalité. Ancien de chez Endemol France, Philippe Huchon a décidé de faire entrer la télé-réalité dans le monde des bulles :
« J’ai assisté à l’émergence de cette nouvelle forme de divertissement, qui, bien que critiquée, fait recette : d’anciens candidats se lancent, avec plus ou moins de succès, dans des carrières de comédiens, d’animateurs télé, de chroniqueurs ou restent dans le monde de la télé-réalité avec leurs propres émissions. Les journaux qui parlent de ces émissions se vendent bien. Avec ce constat, ayant toujours apprécié la BD, j’ai eu envie d’allier les deux supports.
Je compte développer deux collections distinctes :
La première consistera à mettre en scène des émissions déjà existantes, en optant pour un format classique de type gag en une planche. Mon premier album sera ainsi consacré aux Ch’tis (sortie prévue pour juin 2015, avant les départs en vacances). Et à la rentrée, ça sera une adaptation des Anges [de la télé-réalité, ndlr] qui sortira en librairie.
La seconde prendra les codes de ces programmes : les lecteurs pourront voter et ce seront eux qui feront avancer l’histoire, en fonction de leurs choix. Le vote sera gratuit. Pas comme à la télé ! [rires] »

En revanche, Philippe Huchon est resté plus discret sur le nom des auteurs ayant travaillé sur ce projet… Attendons-nous alors à des auteurs cachés sous des pseudos ! Et, autre curiosité, venant certainement du monde de la télé, son stand ne dévoilait pas le moindre visuel… Une envie de créer le buzz en amont ?

La démarche est assez étonnante et bien que le bonhomme soit très sympathique, nous restons peu convaincus par ce projet, plaçant la BD comme un vulgaire produit dérivé. Espérons que la seconde collection relèvera le niveau, sinon cette histoire risque de finir en queue de poisson.

Anthony Roux

Un Commentaire

  1. Adrien
    Posté 1 avril 2015 at 12 h 46 min | Permalink

    En queue de poisson… Héhé, très bon!

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*