Accueil » Autour de la BD » Anime » Parasite (Studio: Madhouse)

Parasite (Studio: Madhouse)

7d31dfaf49397a8cc1e490ccedea04e21422401583_fullCoup de Coeur BDE Début de diffusion : 08/10/2014 – 24 épisodes, dernier épisode diffusé le 25/03/2015
Disponible sur : crunchyroll-logo

Résumé

Des créatures extraterrestres parasites apparaissent mystérieusement sur Terre et prennent possession de corps de créatures vivantes, dont les êtres humains. Shin’Ichi, lycéen quelconque, va être lui aussi contaminé mais contrairement aux autres, le parasite ne va pas prendre possession de son cerveau mais de son bras droit. Les parasites donnent au corps humain des capacités extraordinaires (polymorphe, résistance très élevée, rénégération, etc.). Shin’Ichi va apprendre peu à peu à vivre en symbiose avec son parasite, jusqu’à lui donner le nom de Migi (« main droite »). Il ne va pas tarder à comprendre que l’humanité entière est menacée par ces parasites, qui au-delà d’être cannibales, sont doués d’une très grande intelligence mais restent dépourvus de sentiments… et en quelque sorte d’humanité.

Notre avis

Une excellente série, adaptée du manga initialement publiée de 1988 à 1994. D’ailleurs, fort du succès de la série sur Crunchyroll, Glénat a décidé de lancer une réimpression.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette série, pourquoi cet engouement?

Déjà première référence : l’adaptation a été réalisée par le studio Mad House donc l’animation et le character design sont sans surprise au top. Sans faillir, les 24 épisodes sont ce qui se fait de mieux en terme d’animation, avec mise en scène dynamique, plans fourmillant de détails et personnages très expressifs, souvent de terreur il est vrai, ou d’absence totale d’expression pour les humains parasités. Les corps polymorphes des humains parasités sont d’ailleurs très convaincants, sans sombrer dans le caricatural avec mention spéciale pour Migi que l’on finit par trouver sympathique au fil des épisodes.

parasite2

Pour ce qui est du scénario, le duo Migi et Shin’Ichi reste bien entendu au coeur de la série, mais réussit à introduire des questions intéressantes du point de vue des Parasites (disant que l’homme est le pire ennemi de notre planète et dévore toutes les créatures vivantes, donc en quoi les parasites sont-ils monstrueux?), et essaie tant bien que mal de définir notre propre humanité et notre rôle vis à vis de la survie de notre planète. (en particulier à travers le personnage du tueur en série ou du maire).

parasite3

Shin’Ichi est par ailleurs amoureux d’une de ses copines Lycéennes, Satomi Murano, qu’il va repousser à plusieurs reprises de peur que Migi s’en prenne à elle mais finira par s’en rapprocher au fur et à mesure qu’il accepte sa symbiose avec Migi. (et vice-versa) Cette partie n’est pas prédominante mais fait partie intégrante du parcours de Shin’Ichi, et complète bien l’ensemble.

parasite4

En terme de rythme et de suspens, l’intégralité de la série est bien dosée et même si l’on devine quelques évènements à venir, il y a suffisamment de rebondissements pour nous tenir en haleine. A noter que la série étant régulièrement assez gore, elle est plutôt destinée aux 14 ans et +.

Lien vers la fiche de la série sur : crunchyroll-logo

Pour regarder la bande annonce:

En deux mots

Excellente série de science-fiction, sublimée par un travail irréprochable du studio Mad House.

Julien Jaccone

Tags : , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*