Accueil » Univers Graphiques » Interview Graphiques » Rencontre avec Leslie Plée – auteur d’Eloge de la névrose en 10 syndromes

Rencontre avec Leslie Plée – auteur d’Eloge de la névrose en 10 syndromes

eloge nevrose titre
Leslie Plée nous a montré toute l’étendue de son talent à travers plusieurs ouvrages. Le premier (et non des moindres) avait beaucoup fait parler de lui « Moi vivant vous n’aurez jamais de pause », la jeune femme a alors continué dans le récit personnel et intimiste.
Cette fois, l’auteur nous emmène dans un monde où les névroses sont autant de syndromes presque réels…

Lien vers la chronique d’Eloge de la névrose en 10 syndromes

eloge nevrose titre extrait

Bulle d’Encre : Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire cet album ?
Leslie Plée :
Après les récits sur l’adolescence et les livres de Michel, j’ai eu envie de revenir à un esprit « note de blog », c’est à dire autobio du quotidien. J’ai remarqué que sur mon blog, sans que je l’ai voulu, plusieurs notes s’appelaient le syndrome de quelque chose. Il existe des millions de syndrome, celui de Peter Pan, de Münchhausen etc. J’ai eu l’idée d’en créer plein d’autre, et de les regrouper dans une bd.

BDE : Comment as-tu choisi ces 10 chapitres ?
LP :
J’ai listé mes principales névroses tout simplement.

03

BDE : Es-tu ton meilleur sujet ou as-tu quelques bons cobayes dans ton entourage ?
LP :
C’est très personnel, et la plus part du temps, je ne parle que de moi. Ceci dit, mon compagnon partage quelques unes de mes névroses, je l’explique notamment dans le syndrome du fardeau, où je parle aussi de lui.

01BDE : Tu as combien de livres médicaux dans ta bibliothèque ? Une bible médicale peut-être ?
LP :
Contrairement à ce qu’on pourrait croire, j’ai une hypocondrie assez modérée. Il ne faut juste pas me parler de problème de santé car je suis sûre de les avoir ensuite. C’est pour ça que j’ai arrêté de regarder le magazine de la santé, ça m’intéresse mais c’est 100 fois trop anxiogène. Je n’aurais jamais de bible médicale car si je la lisais, je serais chez le médecin tous les jours. Je suis plutôt pour la politique de l’autruche à ce sujet. Après, quand je pars en vacances, j’ai ma pharmacie assez complète avec moi.

BDE : Mais où est Michel ? (ton chat… pas Michel Cymes, même si on connaît tous ton addiction pour ce charmant docteur)
LP :
Dans son panier. Il est assez sympa en ce moment. C’est un chat super dominant, et il faut être plus dominant que lui pour que ça ne vire pas chocolat à la maison. C’est bien, ça me fait travailler tout ce qui est affirmation de soi.

BDE : Quel chapitre as-tu eu le plus de facilité à créer et pourquoi ?
LP :
Le premier : l’adultisme, c’est le plus évident, qui parle à tout le monde je pense, c’est le premier que j’ai écrit.

BDE : Et le plus difficile ?
LP :
Aucun spécialement, l’écriture est une étape difficile en soi, j’ai toujours peur de ne pas être intéressante, que ça ne soit pas drôle, que tout ça ne mène à rien, et ces doutes arrivent tout au long de l’élaboration de la bd.

02

BDE : Comment travailles-tu une planche ? Ton style a tellement évolué depuis ton premier album…
LP :
Je fais mon storyboard, je dessine ensuite de manière la plus précise possible au stylo. Puis, je suis ce tracé grâce à une table lumineuse pour peindre à l’aquarelle ma planche.

BDE : Merci !

eloge-de-la-nevrose-en-10-syndromeseloge-de-la-nevrose-en-10-syndromes_2eloge-de-la-nevrose-en-10-syndromes_4eloge-de-la-nevrose-en-10-syndromes_3

Interview réalisée par Anna Sam le 14 septembre 2015

© Toutes les images sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être utilisées sans leurs accords.
Cliquez sur les images pour les agrandir.

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*