Accueil » Autour de la BD » Expos-Salons » Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême 2016

Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême 2016

IMG_0663

« Angoulême, cité de pionniers » ou « Desperados, si tu es lent à dégainer passe ton chemin ». Voilà le genre d’inscriptions qu’on pouvait lire sur des panneaux style « Far West », disséminés un peu partout dans la ville. Sur de nombreuses vitrines de boutiques, le célèbre cow-boy qui tire plus vite que son ombre s’affichait fièrement en peinture. Et devant la cité internationale de la BD, Lucky Luke lui-même, en chair et en os prenait volontiers la pause en compagnie de son fidèle destrier Jolly-Jumper. Indéniablement c’étaient bien eux, le cow-boy et son cheval, les héros populaires de la 43ème édition du Festival d’Angoulême qui a eu lieu du 28 au 31 janvier 2016.

Trois-cents millions d’albums vendus

Pour son 70ème anniversaire, Lucky Luke avait droit à une très belle exposition ludique et très bien scénographiée. De grands panneaux explicatifs et des planches originales étaient fixées sur des panneaux de bois style « saloon ». A l’entrée, une grande statue du cow-boy accueillait les visiteurs et à la fin de l’expo, un dessin-animé et des BD en libre service fascinaient les petits comme les grands. Tout cela pour rendre hommage aussi bien au prince de la gâchette… qu’à son créateur, Morris, de son vrai nom Maurice de Bevere. Ce dernier a créé le cow-boy solitaire en 1946 et depuis trois-cents millions d’exemplaires ont été vendus !

IMG_2529

Katsuhiro Otomo, super star du Festival

Le Grand Prix de l’année dernière avait droit à une exposition où 42 auteurs lui rendaient hommage à travers des œuvres d’une variété et d’une qualité impressionnante. Le génial mangaka auteur d’Akira est venu à la rencontre de son public au théâtre d’Angoulême. Otomo était également à l’honneur dans la bulle Asie où la moto d’Akira était exposée.

IMG_0673

Autre lieu, autre ambiance. L’espace Franquin incitait au voyage, avec une éblouissante exposition des aquarelles d’Hugo Pratt. Le créateur de Corto Maltese a beaucoup voyagé, beaucoup lu et beaucoup… dessiné ! Une immersion dans son univers, ses influences et son historique, avec des citations de l’auteur remarquablement bien mises en valeur.

IMG_2495

Des dédicaces et des produits dérivés à la chaine

Notons qu’en plus des nombreuses expositions, conférences et animations, le Festival d’Angoulême, c’est bien sûr des auteurs venus dédicacer leurs ouvrages. On en trouvait à la pelle, que ça soit dans les nombreuses « bulles » installées dans les différents quartiers de la ville ou dans les librairies. Et bien sûr, le Festival ne serait pas le Festival sans ses nombreux livres, BD, comics collector, affiches, et autres produits dérivés, allant de la carte postale au crayon en passant par le porte-clefs… Mais si les files d’attente peuvent parfois sembler décourageantes, toutes ces animations contribuent au charme et à l’ambiance du Festival.

IMG_0695

Un Festival qui a couronné cette année Richard McGuire du Fauve d’or pour « Ici ».

 

Zoom sur BD Quest

BD Quest c’est le « bon coin », pour les BD. Concrètement, ça se traduit par une application, créée par Martial Segura Yoann MERGUI et Loki, le chat. Martial et Yoann, les deux fondateurs étaient présents au Festival pour promouvoir leur « bébé ». « Le principe est simple : acheter et vendre des BD des Mangas et des produits dérivés en mettant en relation acheteur et vendeur via une interface simple », détaillent les deux passionnés. Cette appli est disponible gratuitement sur les plateformes Google Play et Apple Store.
Plus de renseignements sur bdquest.com

 

bdquest_01

Plus de photos :
Bulle d'Encre Facebook

 

 Guillaume Flaux

Crédits photos : Guillaume Flaux et Elodie Flaux

Tags : , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*