Accueil » Autour de la BD » Les coulisses » Panama Papers : le nom de Jacques Glénat apparaît

Panama Papers : le nom de Jacques Glénat apparaît

EQO050-3

Depuis les révélations de Panama Papers, des noms de riches évadés fiscaux sortent : dirigeants politiques et leurs proches, chefs d’entreprise, sportifs et cadres du monde du sport,… La liste est longue.
Et un nom vient d’attirer notre attention : Jacques Glénat.
Jacques Glénat, c’est un amateur de BD, un éditeur qui a réussit, patron du groupe éditorial du même nom… et une grande fortune.

Or, le journal Le Monde vient de le révéler : Jacques Glénat s’est porté acquéreur de Getway S.A., une société domiciliée aux Seychelles en 2009. Cette société a été utilisée pour l’acquisition d’œuvres d’art, parmi lesquelles des tableaux de Bruegel le jeune, de Corot, de Cranach,… Le Monde annonce que 4 millions d’euros ont été placés sur les comptes de cette société (nous vous invitons à lire l’article en question pour comprendre l’origine de la fuite de cette information).

Vous vous en doutez, cette révélation fait le tour des réseaux sociaux, notamment chez les auteurs de BD.
Ces derniers, confrontés à une précarité grandissante et une taxation excessive, ne peuvent que rire jaune d’une telle révélation… Les contrats sont revus à la baisse, les revenus de la BD fondent comme neige au soleil et pourtant l’argent ne semble pas faire réellement défaut.

Vous ne préférez pas prendre un petit Bruegel entre deux planches ?

Anthony Roux

Tags :

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*