Accueil » Autour de la BD » Suicide Squad

Suicide Squad

suicide squad ext

Date de sortie : 3 août 2016
Réalisateur : David Ayer
Acteurs : Will Smith, Margot Robbie, Jared Leto, Viola Davis, Jai Courtney, Jay Hernandez, Joel Kinnaman
Scénariste : David Ayer
D’après les personnages de John Ostrander
Producteurs : Charles Roven, Richard Suckle
Producteurs délégués : Zack Snyder, Deborah Snyder, Geoff Johns
Durée : 2h03
Genre : Action, Super-Héros
Année de production : 2016
Public : Ados et adultes
Distribué par : Warner Bros. France

166170.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Résumé 
L’officier du renseignement américain, Amanda Waller, a décidé de créer un groupe secret, la Suicide Squad, réunissant des criminels développants différentes capacités afin de mener à bien des missions pour protéger l’humanité face aux menaces que peuvent représenter les méta-humains. Sous le commandement du colonel Rick Flag, cette équipe, qui réunit Deadshot, Harley Quinn, Captain Boomerang, Killer Croc, El Diablo ou encore Katana, va devoir lutter contre une terrible entité magique.

093644.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Notre avis 
Après l’épisode Batman vs Superman, qui, malgré ses indéniables qualités et son ton original, n’a pas fait l’unanimité auprès de la critique et des fans, beaucoup attendaient ce film, après des bandes-annonces prometteuses, comme la véritable pierre angulaire de l’univers DC au cinéma. Ces attentes seront vite douchées. Malgré une interprétation impeccable de Margot Robbie en Harley Quinn et de Will Smith en Deadshot avec un rôle parfaitement taillé pour lui, ainsi que quelques plans et scènes bien sentis, ce film relève clairement du pop-corn movie léger et fade. Le scénario des plus basiques, la succession de scénettes où l’absence de liant se fait clairement ressentir (la faute aux reshoots?), une menace sans envergure qui flirte parfois à la limite du ridicule, et un rôle amoindri du Joker qui nous laisse comme une sensation d’inachevé, font de ce film une œuvre bancale qui sans être vraiment mauvaise manque d’ambition et laisse un goût amer dans la bouche quand on voit le potentiel non exploité des personnages.

En deux mots 
Un blockbuster de l’été divertissant mais vite oubliable.

Adrien Béroud

114231.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx


Tags : , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*