Accueil » Univers BD Européenne » Interview BD européenne » Rencontre avec Mickaël Géreaume et Alain Delaplace pour le projet Kirby&Me

Rencontre avec Mickaël Géreaume et Alain Delaplace pour le projet Kirby&Me

kirby-me-bandeau

Kirby. Non, il ne s’agit pas de la petite boule rose qui mange tout mais de Jack Kirby. Son nom doit vous être familier ou, s’il ne l’est pas, vous connaissez très certainement ses créations : les X-Men, Thor, les Quatre Fantastiques, Hulk, les Avengers… Avec Stan Lee, Jack Kirby a profondément marqué le monde du comics.
Mickaël Géreaume et Alain Delaplace, du site PlaneteBD.com, lancent un beau projet autour de cet auteur : Kirby&Me. Proposé uniquement en financement participatif, pour le début du festival d’Angoulême, il permettra de récolter des fonds pour une association venant en aide aux artistes en difficulté.

kirby-me

Bulle d’Encre : Bonjour à tous les deux. Avant de nous parler de ce projet, présentez-vous un peu à nos lecteurs, ils connaissent très certainement votre site mais, plus rarement, qui sont ses contributeurs.

Mickaël Géreaume : Bonjour, je suis Mickaël Géreaume, rédacteur en chef de la section comics du site PlaneteBD.com depuis une petite dizaine d’années. Fan de comics, mangas et bandes dessinées en général, je lis tout le temps, du matin au soir… ou pas loin ! Je réalise donc pas mal de chroniques chaque mois afin de couvrir au mieux l’actualité, une soixantaine en général, et aussi des interviews pour offrir du contenu en plus pour les lecteurs, une nouvelle interview comics tous les six jours sur le site ! À côté de ça, je suis également animateur de l’émission Komic Strips sur Radio Béton à Tours et dont vous pouvez écouter les dernières émissions ici : www.komicstrips.fr. J’ai un travail à côté qui est également chronophage, tout ça en plus d’une vie de famille. Et comme j’ai trouvé quelques minutes restantes dans mes journées, je me suis lancé dans le projet caritatif rendant hommage à Jack Kirby et intitulé Kirby&Me.

Alain Delaplace : Bonjour, je suis Alain Delaplace et je participe aussi au site PlaneteBD mais plus bas dans la hiérarchie et d’une manière moins massive que Mickael. Au départ, j’animais une émission anglophone sur Radio Béton quand, après sept ans, j’ai voulu changer un peu d’air. Il se trouve qu’à ce moment-là, Mickael cherchait de nouveaux chroniqueurs pour Komic Strips et voilà… Sinon, je suis d’origine franco-écossaise et, donc, je suis le traducteur principal sur le projet.

BDE : Pourquoi votre choix s’est porté sur Jack Kirby ?

MG : Parce que c’est le « King » des comics ! Quand j’étais jeune, je ne comprenais pas forcément la puissance de son dessin mais au fil du temps, Jack Kirby m’est apparu comme un artiste incroyable, capable de transpercer une case avec l’énergie qu’il déployait dans ses dessins. De quoi devenir un fan absolu ! L’air de rien, Jack Kirby est un artiste qui est toujours présent que ce soit à travers ses héritiers artistiques plus ou moins conscients, dans les personnages qu’il a créés et aussi dans l’esprit de nombreux lecteurs. En fait, avec Alain, nous avions échangé à l’été 2015 autour de la célébration de l’anniversaire de Jack Kirby et sur notre envie de proposer une version en français de la dernière interview réalisée par l’auteur (ici), version dont la réalisation s’est révélée un chemin de croix pour Alain et moi. Au fil de nos échanges, on s’est dit qu’il serait cool d’essayer de notre côté de proposer à des artistes du monde entier de rendre hommage à Jack Kirby pour célébrer le centenaire de sa naissance en 2017. Une idée lancée en l’air et une réflexion longue plus tard, nous avons lancé le projet Kirby&Me.

par Kéramidas

Kéramidas

AD : Mickael a quasiment tout dit sur la genèse même du projet. En ce qui me concerne, Jack Kirby c’était surtout des histoires pas possibles et des bastons dantesques dans les pages de Strange Spécial Origines, quand j’étais gosse. Au fil du temps, ses dessins de lutte entre dieux, ses explosions planétaires, tout ça a pris un sens nouveau, à mesure que je lisais d’autres récits. Ce n’est qu’avec le recul qu’on se rend compte de son influence artistique. Et puis, humainement, alors que j’ai peu à peu découvert l’homme, je m’en suis fait l’image d’un oncle bourru mais sympathique, capable de sortir des récits pas possibles. Gros capital sympathie, donc.

BDE : Le projet est ambitieux. Vous annoncez des témoignages, des illustrations originales et même des pages de BD. Ce travail de collecte n’a pas été trop difficile ?

MG : Rien n’a été simple car si j’ai le plaisir de côtoyer des auteurs par le biais de festivals, de dédicaces ou d’interviews, tous ne sont pas forcément fan de Kirby. J’ai proposé un par un à des artistes de nous rejoindre, c’est long, fastidieux mais souvent gratifiant quant à la confiance qu’ils nous accordent. On est parvenu à atteindre des auteurs que l’on n’espérait même pas toucher du doigt et qui nous ont dit « oui » immédiatement. Ensuite, il y a un travail de communication et de relance à faire. Nous ne voulions pas être trop pressants et avons essayé de réunir tous les ouvrages au fur et à mesure.

AD : le plus dur, c’est de contacter les participants potentiels. Ensuite, le verdict tombe généralement immédiatement. Certains n’ont rien de particulier à dire sur Kirby ou bien ils sont débordés et passent la main (ils sont rares) tandis que d’autres sautent immédiatement sur l’occasion alors qu’on est à peine à la moitié de notre explication. Après, une fois la machine à contacts lancée, il s’agit surtout de ne rien perdre : qu’il s’agisse des participations même (vive le numérique et le cloud !) ou bien de perdre de vue les participants à relancer. On aurait dû crowdfunder un secrétariat avant toute chose.

BDE : Qui participe d’ailleurs à cette aventure ?

Marini

Marini

MG : À ce jour, nous avoisinons les 200 participants. Venant de la bande dessinée franco-belge, nous avons des scénaristes comme Luc Brunschwig, Aurélien Ducoudray ou Jean-Luc Istin, des dessinateurs comme Etienne Le Roux, Enrico Marini ou Jean-Yves Mitton. En comics, il y a des auteurs comme Ann Nocenti ou Frank Miller. Nous avons des artistes de toutes les générations et du monde entier et qui, vous le verrez, se sont décarcassés pour rendre hommage à Jack Kirby.

AD : C’est un melting-pot d’horizons, de talents et de métiers très intéressant. Si on a surtout des acteurs de la scène BD/Comics, on a aussi quelques-uns des plus grands spécialistes de l’œuvre de Kirby, des universitaires, des pivots de la culture comics… On s’est souvent échangé des contributions en se disant « Whoa, t’as vu ça ? » On a souvent été surpris de l’imagination que suscite l’œuvre de Kirby chez les artistes contemporains.

BDE : Que nous réserve d’autre cet ouvrage ?

MG : Dès le début, on s’est dit que la meilleure manière de rendre hommage à Jack Kirby était d’offrir aux participants la plus grande liberté possible. D’un côté, nous avions des dessinateurs qui souhaitaient revisiter des personnages et d’autres réaliser des portraits de Jack Kirby, et de l’autre des scénaristes qui écrivaient un témoignage ou un hommage. Petit à petit, à force d’échanger avec certains, l’idée de réaliser des planches de bandes dessinées s’est avérée naturelle pour plusieurs participants. Le projet n’a de cesse d’offrir du contenu varié et nous aurons également un acte d’une pièce de théâtre écrite par Crystal Skillman et Fred Van Lente sur Jack Kirby et sur son passage en France lors de la Grande Guerre. Nous aurons également d’autres surprises comme des essais, des interviews. Le but final est que les acquéreurs et les participants soient fiers de l’ouvrage et de l’hommage rendu.

AD : On est effectivement partis sur l’idée de laisser les gens faire ce qu’ils voulaient mais la vraie diversité s’est bizarrement mise en place grâce aux contraintes. Les participants sont pour la majeure partie des professionnels et ont des contraintes associées, des titres à réaliser pour des éditeurs, etc. Résultat, souvent, ils décident de participer sur la base d’un format sur lequel ils se sentent à l’aise. On n’a pas de portrait de Jack en macramé mais je n’aurais même pas été surpris ! D’autres ont sauté sur l’occasion pour écrire ou illustrer quelque chose qu’ils avaient en tête depuis un moment sans que l’occasion se présente.

BDE : Vous visez quel objectif ?

MG : Notre projet est caritatif, j’ai envie de dire le maximum possible ! L’ouvrage étant en français et en anglais, nous espérons qu’il trouvera un écho favorable un peu partout dans le monde. Notre idée est de proposer un livre d’excellente finition et à un prix abordable. Notre minimum est de 500 ouvrages pour que le projet commence à générer des bénéfices. Nous avons cherché le moyen d’allier des impératifs économiques de fabrication et un budget raisonnable pour les fans. Par contre, si l’objectif est dépassé, nous avons d’autres idées en réserve pour que la fête soit plus belle encore.

AD : Devenir immortel et faire payer son arrogance à ce crétin de Stark. Ah, pour le projet Kirby&Me ? Pardon. Il se situe sur deux points. Le premier, c’est de concrétiser l’ouvrage de la plus belle manière possible. Ce qui dépend en grande partie de nous. Ensuite, qu’un nombre suffisant de personnes soient séduites par le projet pour que l’on puisse le concrétiser et, enfin, atteindre l’objectif premier : venir en aide à l’œuvre de charité au profit de laquelle on a monté tout ça (cf la question suivante).

2D

2D

BDE : Les bénéfices de cette opération iront à une association venant en aide aux artistes en difficulté, vous pouvez nous en dire plus ?

MG : Dès le départ, il était évident que les bénéfices générés sur le projet devaient être reversés à une association. Comme l’on voulait dès les prémices du projet respecter la famille de Jack Kirby, nous avons contacté son fils Neal qui a choisi pour nous l’association. Il s’agit d’Hero Initiative, une association qui aide les auteurs à payer leurs soins lorsqu’ils ont subi des drames de la vie. C’est une organisation reconnue aux USA. Pour information, en plus des bénéfices réalisés sur l’ouvrage, certains artistes offrent leurs originaux dans le cadre d’une vente aux enchères qui permettra d’augmenter le don final en direction d’Hero initiative.

AD : C’est clair qu’avec Hero Initiative, on est en plein dans le monde des comics. Cette association est venue en aide à de nombreux auteurs parmi lesquels Gene Colan ou encore Chris Wozniak qui avait perdu il y a quelques années sa maison et son studio après le passage d’une tornade ! Cette association bénéficie d’une grande visibilité sur le circuit des conventions et parmi les auteurs et artistes comics et l’évocation de son nom nous a aussi, je pense, ouvert les portes. C’est aussi une sacrée motivation parce qu’on s’identifie nous-mêmes très vite à l’organisation et à son action et ça nous pousse à faire au mieux.

BDE : Le financement va bientôt démarrer et c’est le moment de convaincre nos lecteurs pour vous aider à financement ce projet. A vous la parole !

AD : Si jamais vous êtes fan de Jack Kirby ou simplement curieux, cet ouvrage va être l’occasion pour vous d’avoir une sacré pièce dans votre bibliothèque. Ce sera un tirage limité, exclusif à sa campagne de financement et, donc, une aubaine pour les collectionneurs. En plus, en l’acquérant, vous participerez à une bonne action, de portée internationale, tout comme Kirby&Me ! Et puis, même si Kirby ne vous dit rien, au vu des artistes participant au projet, vous ne pouvez en aucun cas être déçus. En fait, à moins d’être violemment allergique à la culture comics, je ne vois pas de raison valable de ne pas participer.

MG : Vous êtes fan de comics ? De bande dessinée franco-belge ? Cela tombe bien car Kirby&Me vous propose des hommages vibrants au Roi des Comics, à celui qui a créé les Avengers ou les X-Men, à celui qui a, toute sa vie, travaillé dur, dans l’ombre, sans rouler sur l’or, à un bourreau de travail et aussi à un type attachant…. Kirby&Me c’est l’hommage de passionnés pour des fans, d’auteurs pour un artiste qui les a fait rêver. Nous essayons de vous offrir le livre le plus soigné possible, un ouvrage que vous serez fier d’avoir dans votre bibliothèque tout comme les auteurs qui nous ont rejoints sont fiers d’en faire partie. Kirby&Me c’est moi, nous, eux… Et vous ?

Plus d’infos sur : Kirby&Me

Interview réalisée par Anthony Roux le 16 décembre 2016
© Toutes les images sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être utilisées sans leurs accords.
Cliquez sur les images pour les agrandir.

Tags : , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*