Accueil » Autour de la BD » Les coulisses » La BD s’invite dans la campagne présidentielle – Jean-Luc Mélenchon

La BD s’invite dans la campagne présidentielle – Jean-Luc Mélenchon

Avant-propos :
Bulle d’Encre a toujours été un média apolitique et indépendant.
En revanche, nous nous sommes toujours intéressés aux coulisses de la BD, d’autant plus dans la situation actuelle où la précarité des auteurs de BD est grandissante.
Les débats relatifs aux élections présidentielles de 2017 en France semblent laisser très peu de place à la culture, les principaux commentaires médiatiques portent avant tout sur les affaires des uns, l’absence de programme des autres ou se focalisent sur une ou deux propositions.
Pourtant, il y a quelques candidats qui parlent de la culture et ont fait des propositions concrètes. Dès que nous en avons écho, nous prenons contact avec les équipes de ces candidats. Pour l’instant, nous n’avons eu qu’un seul retour, celui de l’équipe de Jean-Luc Mélenchon.
Nous espérons bien évidemment avoir le retour d’autres candidats et, soyons fous, que celles et ceux qui « oublient » la culture dans leurs programmes respectifs s’y intéressent… Il faut penser que la culture est importante dans notre société et permet d’ouvrir bien d’autres horizons, rejoignant ainsi les problématiques de l’éducation, du vivre-ensemble et même du travail.

Le programme de Jean-Luc Mélenchon, candidat du mouvement La France insoumise, est complété par une série de livrets. Celui qui nous intéresse a été préparé par un groupe de travail animé par Danièle Atala, plasticienne, et Roger Tropéano, militant associatif.

Parmi les propositions, nous nous sommes intéressées à celles qui toucheraient le monde de la BD :

– Intégrer les droits d’auteur dans le domaine public, après le décès des auteurs pour financer la création et les retraites des créateurs
– Garantir la liberté de création et de diffusion des œuvres d’art contre toute tentative de censure.
– Étendre le régime des intermittents du spectacle aux professions artistiques précaires, dont les artistes visuels.
– Augmentation du soutien aux librairies (ADELC)
– Ouverture de lieux de travail pour tous les artistes
– Renforcement du soutien à la bande dessinée par le CNL (Centre National du livre)
– Créer une médiathèque publique en ligne, avec une plate-forme d’offre légale en ligne de musique, de films et de contenus culturels.
– Maintenir la loi de 1981 sur le prix unique du livre, sanctionner les abus (frais de transport offerts…) et supprimer toutes les aides fiscales ou indirectes aux mastodontes du commerce en ligne
– Soutenir les structures de création et de production
– Soutenir l’expression artistique et culturelle francophone tant en France qu’à l’étranger.

Pour lire l’intégralité du livret Les arts insoumis, la culture en commun

A la suite de sa venue à Angoulême, Jean-Luc Mélenchon a également diffusé cette vidéo :

Anthony Roux

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*