Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Le Fulgur T1 (Bec, Nenadov, Cinna) – Soleil – 15,50€

Le Fulgur T1 (Bec, Nenadov, Cinna) – Soleil – 15,50€


Parution : 04/2017

Résumé
En 1907, un navire gorgé d’or sombre par 4000 mètres de fond, laissant une fortune colossale sans propriétaire. Quelques années plus tard, une expédition va être montée pour tenter de retrouver l’épave. C’est grâce à une équipe aussi complémentaire qu’hétéroclite que le voyage va pouvoir exister. L’apport financier d’un américain Sir Joe Kens pour réaliser le rêve du professeur Claudian : un insubmersible aux propriétés extraordinaires va cimenter l’affaire. Si l’aventure scientifique est le maître mot pour l’un, l’autre y voit surtout la possibilité d’agrandir encore sa fortune… Chacun y trouve son compte, mais l’expédition ne va évidemment pas se passer comme prévu et la descente dans les abysses pourrait bien être sans retour ! Les découvertes vont être légion mais pourront-elles seulement être remontées à la face du monde ?

Notre avis
Christophe Bec est coutumier des grands récits d’aventures et certaines de ses séries ont largement marqué le lectorat (on pensera à Carthago, Prométhée ou encore à Sanctuary) et cette fois, il revisite à sa manière l’épopée de 20000 lieues sous les mers en format aventure steampunk. Les inventions développées ici, les lieux et l’époque apportent un décor attrayant et envoûtant. L’aventure en elle-même happe le lecteur une fois les premières pages passées et il est difficile de lâcher avant la fin. La densité du récit, très détaillé, à la manière des ouvrages de Jules Verne sans pour autant devenir lassant (ouf!), sont un support bienvenu au dessin fourni de Dejan Nenadov. Si vous n’accrochez pas à son coup de crayon de prime abord – il peut paraître parfois un peu brouillon au niveau des traits (surtout si vous aimez les contours nets) – ne vous arrêtez pas pour autant, persévérez car l’aventure en vaut largement la peine. Et finalement, ce dessin aux contours parfois imprécis mais d’une grande envergure est à la hauteur de la plongée abyssale du récit.
Le Fulgur est prévu en trois tomes et la fin de ce premier album laisse le lecteur sur un suspens effrayant. La suite va se faire attendre.

En deux mots
Revisite de 20000 lieues sous les mers à la sauce Steampunk. Une réussite !

Anna Sam

Lien vers la page Soleil de : Le Fulgur T1 – Au fond du gouffre

Acheter sur bdfugue


Feuilletez des milliers de BD sur Bulle d'Encre avec Sequencity

Tags : , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*