Accueil » Autour de la BD » Les Gardiens de la Galaxie Vol.2

Les Gardiens de la Galaxie Vol.2

Date de sortie : 26 avril 2017
Réalisateur : James Gunn
Acteurs : Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista, Vin Diesel, Bradley Cooper, Kurt Russell, Karen Gillan, Sylvester Stallone, Pom Klementieff
Scénaristes : James Gunn
Créateurs : Dan Abnett et Andy Lanning
Producteur : Kevin Feige
Coproducteur : Lars P. Winther
Producteurs délégués : Victoria Alonso, Louis D’Esposito, Nikolas Korda, Stan Lee, Jonathan Schwartz
Durée : 2h16
Genre : Action, Science-Fiction
Année de production : 2017
Tout public
Distribué par : The Walt Disney Company France

Lien vers la bande annonce

Résumé :
Peter Quill, alias Star-Lord, et sa fine équipe doivent vaincre un monstre géant de l’espace. La mission est réussie, le commanditaire est satisfait mais Rocket Raccoon a laissé traîné ses pattes là où il ne fallait pas et une civilisation entière se ligue contre les Gardiens. Dans leur fuite, ils sont aidés par un mystérieux individu…

Les alliances évoluent, les anciens ennemis deviennent les nouveaux alliés et on en apprend davantage sur la filiation de Peter Quill.

Notre avis :
Après le succès du premier volet, ce second était clairement attendu au tournant. Suite directe du précédent, le film démarre, après un flashback utile pour la suite, à une intro qui sera adorée… ou détestée. A vous de juger !
Une fois cette dernière passée, on constate que le film peut être suivi à différents niveaux : l’intrigue principale avec la filiation de Quill et/ou les relations entre les différents personnages, du caractère de Rocket aux pensées de Drax le Destructeur – qui a quand même un faux air de Poutine… ça c’était pour partager une simple impression – aux relations familiales de Quill, Gamora, Yondu.

Même si l’intrigue principale donne le rythme général, c’est cette seconde lecture, passant par le développement des personnages – et notre attachement pour ces derniers – qui est la plus intéressante. Yondu y gagne notamment ses lettres de noblesse, devenant un personnage réellement touchant. Le film prend de même une autre direction en rompant avec la tradition du grand méchant qui veut (au choix) détruire, conquérir, asservir l’univers.

Puis que dire de la bande-son ? Toujours aussi bien pesée, bien amenée ! On en prend plein les oreilles en même temps que plein les yeux.

En deux mots :
Une aventure cosmologique… recentrée sur les liens personnels des principaux protagonistes.

Anthony Roux

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*