Accueil » Autour de la BD » Films » Valérian et la cité des milles planètes

Valérian et la cité des milles planètes

Date de sortie : 27 juillet 2017
Réalisateur : Luc Besson
Acteurs : Dane DeHaan, Clara Delevingne, Cliwe Owen, Rihanna, Ethan Hawke
Scénaristes : Luc Besson, d’après les bandes dessinées de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières
Producteurs : Luc Besson et Virgina Silla
Sociétés de Production : EuropaCorp ; Fundamental Films ; Gulf Films ; Novo Pictures ; Orange Studio ; River Road Entertainment ; TF1 Films Production ; Universum Film
Durée : 2h17
Genre : science fiction
Année de production : 2017
Tout public

Résumé :
Au 28ème siècle, Valérian et Laureline, des agents spatio-temporels, sont chargés de maintenir l’ordre dans les territoires humains. Mandaté par le Ministre de la Défense, le duo part en mission sur la métropole Alpha où des espèces venues de l’univers tout entier ont convergé au fil des siècles pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire et leur culture. Une force obscure menace l’existence paisible de la Cité des Mille Planètes. Valérian et Laureline vont devoir engager une course contre la montre pour identifier la terrible menace et sauvegarder non seulement Alpha, mais l’avenir de l’univers.

Notre avis :
Vous ne savez pas qui sont Valérian et Laureline ? Ne vous inquiétez pas, Luc Besson ne prendra pas le temps de vous expliquer qui sont ces protagonistes. Il préférera se concentrer directement sur une intrigue oisive pour lancer son scénario.
Par son titre trompeur, nous nous attendions à voir paraître sur nos écrans les aventures de Valérian tiré du tome 2, l’Empire des milles planètes. Cependant il en est rien de tout cela. On se méprend à voir commencer le film de la même manière que les aventures du 6eme tome à savoir l’ambassadeur des ombres (vive la logique des adaptations). Cependant nous ne pouvons pas lui reprocher d’annoncer une histoire qui suit assez bien l’originale mais nous pouvons le blâmer sur une 3D pauvre.
Luc Besson nous surprend par un visuel à couper le souffle en nous présentant des paysages qui ne sortent pas de son imaginaire mais bien de celui de Jean-Claude Mézières.
Nous sommes face à un Valérian qui présente le jeune homme d’aujourd’hui perdu face à l’engagement et une Laureline qui rappelle très bien le dernier personnage de Besson à savoir Lucy. Tous deux doivent résoudre une mission qui peut ne pas être perçue comme telle tant le scénario laisse perplexe. Ils vont faire face à trois événements qui peuvent choquer par leur présence dans un film du genre et surprendre par leur utilité (nous vous laissons la surprise si vous tenez à voir le film).
Le problème arrive: nous pourrions penser que Luc Besson souhaite présenter un maximum de référence de science-fiction, pour bien rappeler que Valérian en est le précurseur qui fera naître Star Wars ou Avatar.

Malgré un casting qui se demande parfois pourquoi ils ont accepté le rôle, la présence des fidèles Shingouz nous font presque oublier le reste et notamment la disparition de Point Central, tant par leur physique que par leur caractère qui ressemble trait pour trait à ces créatures de l’époque.



En deux mots :

A trop vouloir nous surprendre, Luc Besson pourrait bien perdre des spectateurs en route à cause d’un scénario dont la vitesse et la cohérence sont bien fades.

Mélodie Landes

Tags : , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*