Accueil » Univers BD Européenne » Interview BD européenne » Rencontre avec leDESSINATOR pour les FDP de Tubonia

Rencontre avec leDESSINATOR pour les FDP de Tubonia

Plus de 500 000€ récoltés sur Ulule pour une BD, les FDP de Tubonia. Derrière ce projet ? Ni un blogueur BD archi-connu, ni un auteur prolifique et reconnu par ses pairs ; mais bien des petits nouveaux dans le monde du Neuvième Art. Bien sûr, ils ne débarquent pas de nulle part et sont connus dans la communauté des Youtubeurs : Absol Vidéos, Anthox Colaboy , Sir Gibsy et, pour la réalisation de cet album, leDESSINATOR. Ce dernier a accepté de répondre à nos questions et même de nous dire qui il est. Il va nous livrer son ressenti sur cette folle aventure qui lui ouvre de toutes nouvelles perspectives.

Bulle d’Encre : Bonjour leDESSINATOR. Le lectorat « classique » BD ne vous connaît pas encore et, pourtant, vous venez d’atteindre un record. Qui se cache derrière ce pseudo ?
leDESSINATOR : Bonjour, alors je pense qu’une toute petite partie du lectorat classique BD doit me connaître sous mon vrai nom Julien Parra. Car en 2010 et 2012 j’ai sorti 2 albums 3 Instincts et Chambre A2 aux Éditions Emmanuel Proust. Mais bon, ce fut pas non plus des best-sellers, donc c’est pour ça que je précise bien « une toute petit partie ». Mais je crois qu’elles sont tout de même toutes les 2 chroniquées sur votre site [ici et , ndlr]!
Je suis aussi prof dessin et BD, enfin je l’étais jusqu’à juin 2017, dans un atelier que j’avais créé en 2010 puis dans une Ecole Supérieur d’Arts Graphiques à Marseille en 2014.
Je continue toujours sur YouTube sous le pseudo leDESSINATOR à travers ma chaîne, j’aime autant enseigner mon art que de le pratiquer.

BDE : Le projet auquel vous participez, les FDP de Tubonia, se présente comme une version fantastique de l’univers Youtube. En quelques mots, comment cela se traduit concrètement ?
lD : C’est une métaphore de YouTube transposé dans un monde d’Heroic Fantasy, comme Game of Thrones ou le Seigneur des Anneaux.
Chaque YouTuber appelé tubonien dirige une grande cité, faisant en sorte que ses citoyens appelés viouveurs passent du bon temps. Mais il peut prendre aussi les armes pour défendre quiconque menacerait la tranquillité de son domaine.

BDE : Comment êtes-vous arrivé sur ce projet ?
lD : YouTube est un tout petit monde et en devenant YouTuber je me suis fais très vite des amis. Le premier d’entre eux fut Anthox Colaboy à qui j’avais réalisé une bannière pour habiller sa chaîne. Comme cela s’est fait très remarqué, ses amis Absol Vidéos et Sir Gibsy m’ont demandé à leur tour de leur en faire une. Ensuit,e on est tous devenus très potes et de délires en délires, Anthox avait lancé l’idée de faire un dessin où ils seraient tous les trois mis en scène en mode chevaliers repoussant une horde de haters.
C’est là où je leur ai proposé qu’au lieu de faire qu’un petit dessin, pourquoi pas en faire une BD !

BDE : Est-ce que cette success story vous surprend ou, rodé au monde des YouTubers, cet engouement était finalement prévisible ?
lD : Après coup, c’est facile de se dire que c’est normal que ça ait marché car de toute évidence ce projet avait tout pour plaire. Mais quand nous l’avons élaboré, on ne se l’imaginait pas du tout comme ça, on était bien dans le délire entre amis essayant de créer une BD qui nous fasse d’abord rire.
Cela a d’ailleurs beaucoup marché grâce aux nombreux partages des autres YouTubers. Comme je l’ai dit, YouTube est un tout petit monde, et Absol qui est pote avec un grand nombre d’entre eux a simplement demandé à ses connaissances s’ils pouvaient nous aider en partageant le Ulule dans une de leur vidéo. A notre grande surprise, tout le monde a accepté !
Pour qu’ils puissent en parler de façon naturelle à leur communauté, il fallait simplement réaliser leur tubonien en carte collector. Sinon, leurs abonnés n’auraient que faire de cette BD si leur YouTuber favori ne se retrouvait pas dedans.
Ce projet a été perçu comme « la » BD de YouTube. Elle a su fédérer YouTubers et abonnés.

BDE : Votre démarche change de ce qui est habituellement pratiqué dans le monde éditorial classique et même dans l’auto-édition puisque vous venez tous avant tout de Youtube plutôt que du secteur de la BD. Vous avez certainement constaté que le marché conventionnel de la BD se porte de plus en plus mal pour ses piliers, les auteurs. Pensez-vous que l’on arrive à une mutation qui va obliger le secteur à fonctionner différemment, à investir d’autres supports ?
lD : Je viens pour ma part du milieu de la BD que j’ai quitté après mon deuxième album justement pour ces raisons.
Les auteurs ne peuvent rester les dindons de la farce indéfiniment. Il n’y a qu’à lire les Etats Généraux de la Bande Dessinée pour s’en rendre compte : 50% des auteurs vivent avec moins que le SMIC et un tiers sous le seuil de pauvreté (http://www.etatsgenerauxbd.org/).
Je me suis consacré à mes activités d’enseignant en attendant la bonne opportunité pour revenir dans le milieu de la BD mais, cette fois, bien décidé à faire autrement. Bien sûr, il ne faut pas se leurrer, le gros succès que nous avons rencontré vient du fait que la fan-base des YouTubers est déjà très large. Un auteur sans public ne pourrait pas ou difficilement reproduire un tel exploit.
Mais, en tous cas, le comportement de consommation des gens aussi change. Quand on voit que Ulule possède un réservoir de 1,8 millions de contributeurs, les gens aiment s’investir dans des projets. En attirant de plus en plus des lecteurs de BD sur de telles plateformes, cela crée une concentration de bédéphiles, une belle vitrine pour plein de projets.

BDE : Avec une somme pareille, vous devez très certainement envisager l’avenir différemment. Que nous réservez-nous pour la suite ?
lD : J’ai créé ma propre boîte d’éditions et je compte développer l’univers de Tubonia. Mais tout ceci ne sera possible, si, pour le tome 2, l’engouement reste intact. Car on est face à une inconnue, est-ce qu’après l’effet de surprise du tome 1, les gens seront une nouvelle fois intéressés ?
Si tel est le cas, ça voudrait dire qu’il y a une attente du public et, alors, on pourra dérouler l’extension de l’univers par des histoires parallèles. Tout d’abord en donnant la possibilité aux autres YouTubers de scénariser une BD centrée sur leur propre personnage en mode Heroic Fantasy, tout ceci mis en image par des dessinateurs pros.
On créera aussi des produits dérivés (t-shirts, figurines, etc…) et, pourquoi pas, développer tout ça sur d’autres supports comme la création d’un jeu vidéo. Mais, pour tout ceci, ce sera le public qui décidera.
J’ai aussi d’autres projets BD en dehors de Tubonia en préparation en qualité d’éditeur, avec toujours comme démarche de passer par un circuit court pour que l’auteur récupère la plus grande part possible des bénéfices de l’album. A l’heure actuelle je travaille avec pas moins de 4 YouTubers, 2018 va être une année très chargée !

Interview réalisée par Anthony Roux le 8 novembre 2017
© Toutes les images sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être utilisées sans leurs accords.

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*