Accueil » Autour de la BD » Expos-Salons » Picasso « voyages imaginaires » – Centre de la Vieille Charité (Marseille) – Exposition du 16 Février au 24 Juin 2018

Picasso « voyages imaginaires » – Centre de la Vieille Charité (Marseille) – Exposition du 16 Février au 24 Juin 2018

Pour 2018, la ville de Marseille, en association avec la RMN-Grand Palais et le Musée National Picasso-Paris, associe l’exposition PICASSO « voyages imaginaires » avec l’organisation de MP2018*. Le génie et le talent de l’artiste protéiforme, touche à tout, prodigue et intransigeant, ont largement contribué au fait qu’il ne pouvait qu’être le premier à ouvrir les festivités. A l’initiative du Musée national Picasso-Paris, ce parcours dans la création de l’artiste et dans les lieux qui l’ont inspiré offre une expérience culturelle inédite, souhaitant resserrer les liens entre toutes les rives et s’inscrit dans le cadre de « Picasso-Méditerranée ».  Une manifestation culturelle internationale se terminant au printemps 2019 avec plus de soixante institutions ayant imaginé ensemble une programmation autour de l’oeuvre « obstinément méditerranéenne » de Pablo Picasso.
Picasso « voyages imaginaires » – Une Exposition du 16 Février au 24 Juin 2018 à savourer dans des pérégrinations qui enchanteront les aficionados du Maitre et fera découvrir la richesse du travail et de son inspiration  aux néophytes.

 

 

Des voyages imaginaires aux cinq escales , « Bohème bleue », oú il représente les saltimbanques, métaphore d’une jeunesse tantôt teintée de bleu, tantôt teintée de rose. « Afrique fantôme », la fascination de l’Afrique que lui inspire ses visites du musée du Trocadéro le mènera à la réalisation des Demoiselles d’Avignon et l’achat à Marseille d’un fameux masque Grebo. À noter, la volonté de mettre en perspective les collections du musée d’Arts Africains, Océaniens et Amérindiens de Marseille avec le travail de l’artiste. « Amour antique« , l’antiquité transpire dans l’œuvre toute entière de Picasso, le Minotaure en devenant sa quintessence. Ici encore, les collections du musée d’archéologie de Marseille viendront éclairer ce travail. « Soleil noir », tragédie du vécu et résilience de l’homme face à l’adversité et « Orient rêvé », oú il y explore le goût orientaliste du XIXe siècle. Ces périples imaginaires nous proposent de découvrir peintures, sculptures, assemblages, dessins, photographies et cartes postales de Pablo Picasso mais aussi une installation spectaculaire dans la Chapelle, monument central de cette ensemble architectural de la Vieille Charité. Ce lieu empli d’histoire, choisi pour accueillir et vous faire découvrir ce qui sera probablement un des évènements culturels majeur de ce début d’année 2018 dans la cité phocéenne avec ses 292 pièces originales du prolifique artiste espagnol.

Le Mucem propose « Voyages imaginaires : Picasso et les Ballets russes », du 16 février au 24 juin 2018, en partenariat direct avec cette exposition où vous pourrez découvrir le travail de scénographie et de costumier pour la compagnie de Serge Diaghilev, les Ballets russes montrant les liens forts, presque intimes, que l’artiste entretenait avec les arts et les traditions populaires. Un billet couplé est d’ailleurs proposé pour les deux expositions.

Vieille Charite – Pablo Picasso – Deux femmes courant sur la plage (détail)

Des rives de  la méditerranée jusqu’aux confins de l’Afrique, l’oeuvre de Pablo Picasso est résolument une invitation au voyage, à la découverte et quelque part à la recherche, la quête perpétuelle, de réinventer le quotidien. De réinventer l’art probablement mais de se réinventer lui même assurément. Picasso n’est pas un artiste voyageur, il cabotine tout au plus, il imagine surtout ses voyages au travers d’une correspondance épistolaire riche et variée dont il devenu collectionneur ou au gré de ses rencontres et expériences personnelles. Il nous invite ensuite à partager ses recherches. C’est ce voyage, réel ou imaginaire, mythologique et presque initiatique, celui d’un artiste précurseur, accompli et visionnaire, nous proposant de l’accompagner, de marcher dans ses pas, avec un regard envoûtant sur son parcours. Celui qui est probablement le plus grand et le plus fertile des artistes du XXe siècle disait d’ailleurs : « Un tableau ne vit que par celui qui le regarde.»

 

Plus d’infos : Vous trouverez même un site dédié pour découvrir et préparer votre visite

*Découvrir MP2018 : 15 directeurs de structures culturelles ont écrit ensemble la programmation de MP2018 en collaborant avec plus d’une centaine d’acteurs culturels autour de la ville du Lacydon, et en partenariat avec de nombreuses villes autour de Marseille, invitant ainsi toutes les disciplines artistiques à participer. De l’art contemporain au théâtre en passant par l’opéra, la musique, la danse… Une programmation riche, exigeante et collective qui réunit un grand nombre des acteurs touristiques, économiques, culturels et institutionnels autour d’un projet qui doit prospérer jusqu’en septembre 2018 avec l’ambition avouée d’un rayonnement international.

Jean-Claude Attali

Vieille Charité – Pablo Picasso – L’Enlèvement des Sabines

Vieille Charité – Pablo Picasso – Femme assise

Vieille Charité , Les femmes d’alger d’après Delacroix

Tags : , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*