Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » Tigres de Papier T1 (Rubén Sosa) – Tartamudo – 12€

Tigres de Papier T1 (Rubén Sosa) – Tartamudo – 12€


Parution : 01/2008

Résumé
Néné Garcia a fuit la dictature de son pays d’origine pour rejoindre Brescia, une petite ville dans le Nord de l’Italie. Torturé dans cette nouvelle vie où il souhaite quitter Martha, une truculente italienne, le mystérieux Argentin a fui beaucoup plus que son pays. Sa route, déjà tortueuse, va se compliquer avec la rencontre inopinée de Piero et Luciano, deux voyous à la gâchette facile, qui ont décidé de transformer cette nuit au gré de leurs rencontres. Une nuit oú la balade des deux mafieux va croiser les souffrances de l’exilé. Témoin involontaire d’un de leur massacre alors qu’il tente de joindre Martha dans la cabine téléphonique d’un bar, Néné va devoir redevenir celui qu’il a été pour empêcher les deux compères de poursuivre leur macabre dessein car il est devenu un témoin dangereux pour les deux sanguinaires. Les voyous, ivres de leur bêtise, veulent le retrouver et pour ce faire ils ont décidé de s’en prendre à Martha…

Notre avis
Un travail hallucinant dans cette œuvre artistique et graphique digne des plus grands aquarellistes. Un Rubèn Sosa méconnu en France à la carrière exceptionnelle outre atlantique. L’Artiste et illustrateur de génie  travaille son sujet en se calquant sur la réalité. Il part d’un travail photographique préliminaire à la fabrication de ses personnages et vous le trouverez même dans cet album aux côtés de sa compagne.
Un album comme une réflexion sur la vie, la mort, l’amour et l’exil avec ses tigres de papier, traduction littérale d’une expression chinoise historique désignant une chose apparemment menaçante, mais en réalité inoffensive. Il faut ici prendre le contre pied de cette traduction astucieusement mise au pluriel. Sosa nous laisse, en testament, une œuvre incomplète et dynamique d’une série graphique à l’esprit noir, torturée mais prometteuse avec un scénario suspendu à notre envie de découvrir la suite. Les couleurs sont remarquablement déposées, presque déployées, au fil des planches pour maintenir un suspens parfois déroutant de destins qui se croisent, se télescopent et s’entremêlent.
Don’t cry for me Argentina…
Préfacé avec talent et émotion par José Muñoz, compagnon d’exil fidèle et insatiable de l’auteur et avec un très intéressant cahier graphique de 6 pages en fin d’album pour découvrir, ou redécouvrir, cet auteur et son travail, parti trop vite, en 2007, à l’âge de 66 ans. Comme son compatriote Jorge Luis Borges l’a écrit : « Personne ne peut savoir si le monde est fantastique ou réel, et non plus s’il existe une différence entre rêver et vivre. »
Un voyage dans l’imaginaire en vérité, puisque la mémoire, subjective et sélective, réinvente toujours le passé. Et si c’était là le voyage métaphorique de l’auteur ? Enfin, sachez que la Bibliothèque Nationale d’Argentine, à Buenos Aires, avait consacré, en 2016, une exposition rétrospective sur l’oeuvre de ce grand artiste, toujours en tournée dans les grandes villes du pays.

 

 

En deux mots
Album posthume de Rubén Sosa, il laisse à sa postérité la possibilité exceptionnelle d’imaginer la suite de ce thriller dont il a planté, avec talent, le décor.

Jean-Claude Attali

Lien vers la page De Tigres de Papier – It-Alien Acte 1.

Page 1

Page 23

Page 46

Acheter sur bdfugue


Feuilletez des milliers de BD sur Bulle d'Encre avec Sequencity

Tags : , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*